Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Sony est un leader dans l’univers de l’hybride. Il est le premier constructeur à dévoiler un appareil photo hybride à capteur plein format avec l’Alpha 7 en 2013. Le constructeur développe ensuite deux autres gammes parallèles, une gamme A7S pour la sensibilité et une gamme A7R pour la résolution. Deux gammes destinées aux professionnels et aux experts. Le fabricant ne délaisse pas pour autant le marché des APS-C et continue toujours de développer sa gamme d’hybrides APS-C conçue pour un plus large public.

Gamme optiques Sony E-Mount.
Étendue de la gamme d’objectifs compatibles avec les hybrides Sony.

Bien implantés dans le secteur, les boîtiers Sony se démarquent par leur gabarit particulièrement compact et par leur qualité d’image optimisée au fil des années. Ils doivent aujourd’hui faire face à une concurrence redoutable, notamment depuis l’annonce des derniers hybrides plein format Canon, Nikon et Panasonic, à l’occasion de la photokina 2018. L’expérience du constructeur dans le secteur et dans les technologies avancées mises en place – comme l’évolution de la stabilisation du capteur, des modes vidéo ou encore du système autofocus – assurent aux utilisateurs des produits performants, ainsi qu’une large gamme d’objectifs compatibles déjà développés.

Nous avons sélectionné trois modèles incontournables de 2019 : les hybrides plein format Sony A7 III, A7S II et l’hybride APS-C A6400.

Sony A7 III : classique, mais polyvalent

Sony A7 III.
Le Sony A7 III couplé au zoom 28-70 mm f/3.5-5.6 OSS.

Après trois générations d’appareils, l’A7 III est le plus classique des hybrides plein format Sony, mais aussi l’un des plus polyvalents et des plus aboutis de la gamme. Il intègre un capteur plein format BSI CMOS Exmor R de 24 millions de pixels, stabilisé sur 5 axes pour limiter les tremblements, les flous de bougé et optimiser la prise de vue nocturne. La sensibilité ISO du capteur s’étend de 100 à 51 200 ISO, extensible de 50 à 204 800 ISO. L’A7 III profite d’une ergonomie experte et de nombreuses fonctionnalités avancées comme un écran orientable et tactile, un viseur électronique OLED de 2,36 millions de points, une construction résistante, un autofocus réactif directement inspiré de l’A9 avec des rafales jusqu’à 10 i/s, un mode de reconnaissance des yeux et un mode vidéo 4K UHD 3840 x 2160 px à 30p. Avec ces fonctionnalités diverses et évoluées, l’A7 III s’adresse aussi bien aux photographes qu’aux vidéastes. Associé à un zoom, par exemple, il assure une belle polyvalence aux photographes professionnels en quête d’une alternative aux reflex ou d’un boîtier secondaire, le tout dans un gabarit relativement compact.

Sony A7 III : Que reste-t-il aux reflex ?

Le Sony Alpha 7 Mark III (A7 III) est vendu 2279,90 € nu (sans objectif). Il est aussi disponible en kit avec un zoom polyvalent et à ouverture constante 24-105 mm f/4 G OSS à 3349 €. Il est aussi vendu avec un zoom standard 28-70 mm f/3.5-5.6 à 2299,90 €.

Le Sony Alpha 7 III nu sur Miss Numérique
Le kit Sony A7 III et 24-105 mm f/4 sur Miss Numérique
Le kit Sony A7 III et 28-70 mm f/3.5-5.6 sur Miss Numérique

Sony A7S II : pour les conditions lumineuses difficiles

Sony A7S II.
Le Sony A7S II en action en faible condition lumineuse.

Le Sony A7S II embarque un capteur plein format CMOS Exmor de 12,2 millions de pixels stabilisé sur 5 axes, le processeur Bionz X et une haute plage de sensibilité qui s’étend de 50 à 409 600 ISO. Ces caractéristiques techniques permettent ainsi à l’appareil d’affronter les conditions lumineuses difficiles et d’utiliser de plus amples rapports d’exposition. Destiné à la photo et à la vidéo, il est capable de filmer en 4K et jusqu’à 120 images/seconde en full HD pour la réalisation de ralentis jusqu’à 5x. Il intègre un module autofocus hybride doté de 169 points de mise au point automatique pour la détection de phase. Il comprend un écran arrière orientable, une construction résistante, de nombreuses options photo et vidéo et un gabarit peu imposant (627 grammes) face à la plupart des appareils photo reflex.

Le Sony Alpha 7S Mark II (A7S II) est vendu nu (sans objectif) au prix de 2145 €.

Le Sony Alpha 7S II nu sur Miss Numérique

Sony A6400 : l’APS-C survitaminé

Sony A6400.
Le Sony A6400 couplé avec l’objectif 16-50 mm f/3.5-5.6 OSS.

Sorti en début d’année 2019, l’hybride A6400 intègre de nouvelles fonctionnalités dans le but d’optimiser sa réactivité globale. Il s’équipe ainsi du processeur Bionz X de l’A9, d’une mise au point rapide annoncée à 0,02 seconde, d’une rafale à 11 images par seconde en obturation mécanique et des fonctionnalités de suivi telles que le “Real-Time Tracking” et le “Real-Time Eye AF” pour toujours plus de précision. Il intègre un capteur CMOS APS-C de 24,2 millions de pixels dont la plage de sensibilité ISO s’étend jusqu’à 104 400 ISO. Il est aussi équipé d’un écran orientable et d’un mode vidéo 4K/UHD 3840 x 2160, ainsi que de fonctionnalités expertes comme le profil d’image HLG (Hybrid Log-Gamma) ou d’un mode à 120 i/s. Malgré son capteur plus petit, l’hybride Sony A6400 a tout d’un grand et reprend l’essentiel des caractéristiques de ses aînés.

Le Sony Alpha 6400 est vendu nu (sans objectif) au prix de 1049,90 €, en kit avec un zoom polyvalent 18-135 mm f/3.5-5.6 OSS polyvalent à 1449 €, ou encore avec le zoom 16-50 mm f/3.5-5.6 OSS à 1139 €.

Le Sony Alpha 6400 nu sur Miss Numérique
Le kit Sony Alpha 6400 et 18-135 mm f/3.5-5.6 OSS sur Miss Numérique
Le kit Sony Alpha 6400 et 16-50 mm f/3.5-5.6 OSS sur Miss Numérique

Pour résumer

Les incontournables hybrides de 2019 chez Sony sont les A7 III, AS7 II et A6400. Avec son grand capteur capteur 24 x 36 mm, le Sony A7 III convient à tous les professionnels en quête d’un boîtier classique, polyvalent et capable de gérer de nombreuses fonctionnalités très évoluées en photo et en vidéo. Le tout dans un gabarit réduit. L’A7S II se concentre avant tout sur la qualité d’image en haute sensibilité et conviendra mieux aux oiseaux de nuit qui souhaitent repousser les limites du capteur 24 x 36 mm. Avec son plus petit capteur APS-C et un encombrement minimum, l’A6400 se destine quant à lui à un plus large public, mais n’omet pas pour autant les caractéristiques phares du fabricant, comme un autofocus ultra réactif et l’enregistrement de la vidéo 4K/UHD.

Auteur

Photographe, auteur et formateur. Il est un grand spécialiste de l'industrie de l'image. La photo et la vidéo n'ont pas de secret pour lui.

Écrire un commentaire

Retour en haut