Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Que l’on soit photographe amateur ou professionnel, on s’est tous un jour posé cette question : « Comment avoir des photos nettes ? Comment reproduire ces photos au piqué irréprochable » ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Tout photographe s’est un jour demandé comment faire pour avoir une photo d’une netteté sans faille. Il vous est peut-être déjà arrivé d’être en admiration devant des clichés de très haute qualité sur le web ou encore lors d’exposition photographique ou dans des musées.

Sachez que tout le monde peut arriver à améliorer la netteté et le piqué de ses clichés, il suffit pour cela de mettre en place quelques astuces et d’utiliser le matériel adéquat. Vous pourrez alors avoir des photos nettes offrant beaucoup de détails.

Dans cet article nous allons voir les différents facteurs qui peuvent influer sur la netteté d’une photo et des conseils que l’on peut mettre en place afin de s’assurer une netteté et un piqué parfaits.

Si vous souhaitez avoir des photos pleines de détails et d’une grande netteté, lisez cet article !

Crédits photos : Kevin Mueller via Unsplash 

 

Pourquoi mes photos ne sont pas nettes ?

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles une photo peut paraitre floue ou manquer de détail, de piqué. En voici quelques-unes :

– Vous avez bougé lorsque vous avez pris la photo, c’est ce que l’on appelle le flou de bougé.

– Si vous photographiez un objet en mouvement et que votre vitesse d’obturation n’est pas assez rapide, il en résultera un objet flou sur votre cliché. C’est ce que l’on appelle le flou de mouvement.

– Vous photographiez une scène et la mise au point est mal réalisée, que ce soit la sélection du mauvais collimateur ou une erreur de mise au point manuelle, c’est ce que l’on appelle le flou de mise au point.

– Une photo qui manque de détails à cause d’une présence excessive de bruit, est une photo dont on a poussé l’ISO un peu trop loin. L’utilisation d’un trépied et d’une pause longue aurait pu éviter cet excès de grain et ainsi améliorer la netteté de la photo.

Nous allons maintenant voir quelles astuces et bonnes pratiques vous pouvez mettre en place afin d’éviter au maximum le flou indésirable et de ce fait avoir des photos nettes.

Ici on voit très bien que le flou de mouvement est maitrisé, le reste de la scène est très net, seul le bus est en mouvement et produit cet effet.
Preuve qu’un flou bien maitrisé peut être un choix artistique.

Crédits photo : Christopher Czermak via Unsplash 

Le flou de mise au point peut aussi se révéler artistique s’il est produit intentionnellement.
Auquel cas nous verrons plus bas comment limiter au maximum les flous de mise au point via la mise au point manuelle ou la sélection du bon collimateur autofocus.

Crédits photo : Clem Onojeghuo on Unsplash 

 

5 conseils pour avoir des photos nettes

1 – Choisir des objectifs de qualité

À l’achat le coût s’en fera sentir mais opter pour des optiques de qualité vous permettra d’obtenir des photos avec un bon piqué. Cela est dû à la qualité optique de l’objectif qui sera meilleure que des objectifs « entrée de gamme ». Bien sûr, le prix est moins abordable mais si vous êtes à la recherche de la qualité maximale, ce sera vers des optiques dites « professionnelles » qu’il faudra vous tourner. En plus de posséder un très bon piqué, bien souvent, ces objectifs seront stabilisés avec des moteurs très performants.

Cependant, si vous n’avez pas le budget pour acquérir de telles optiques, vous pourrez arriver à obtenir des photos nettes et d’une bonne qualité en suivant les quelques conseils présents dans cet article.

Des optiques de qualité vous permettront d’avoir un meilleur piqué et donc plus de détails sur vos clichés.

Crédits photo : Tom Pumford on Unsplash 

2 – Connaitre les différents réglages de prise de vue ainsi que les capacités de son matériel

Il est toujours utile de rappeler que connaitre les réglages de base en photographie (comme le trio vitesse – ouverture – ISO) ainsi que les options de son boitier, sont le minimum requis si l’on veut pouvoir s’épanouir pleinement en photographie. Mais aussi si l’on veut reproduire des effets que l’on aurait vu ailleurs par exemple. Un peu de technique ne pourra que vous rendre plus à l’aise dans votre pratique photographique. Nous allons voir dans ce paragraphe, les réglages à surveiller si l’on veut obtenir une photo nette à chaque fois.

  • Choisir la bonne vitesse d’obturation :

    En choisissant une vitesse d’obturation élevée vous limitez le risque de flou de bougé. Mais également de flou de mouvement si votre sujet bouge. Pour avoir une photo nette il faut que votre vitesse d’obturation soit au moins égale à l’inverse de votre focale. Par exemple, si vous utilisez une focale de 120mm, la vitesse d’obturation minimale à utiliser sera de 1/120s.

    Bien évidemment si vous voulez photographier un sujet en mouvement, vous devrez choisir une vitesse d’obturation élevée. Vous pourrez alors « figer » son mouvement.

    N’oubliez pas qu’en plus de la vitesse d’obturation vous pouvez varier, au choix, l’ouverture ou les ISO pour trouver l’exposition idéale de votre photo. La profondeur de champ ainsi que la vitesse d’obturation sont des sujets que vous devez maitriser pour être plus à l’aise dans votre pratique de la photo.

  • Utiliser l’ouverture optimale de son objectif :

    Chaque optique possède ce que l’on appelle « une ouverture optimale« . C’est l’ouverture à laquelle on obtiendra le meilleur piqué avec ledit objectif. Généralement cette information est notée sur les manuels des fabricants, ou cette donnée peut être facilement trouvée sur internet. Sinon vous pourrez toujours réaliser plusieurs essais photo à différentes ouvertures. Vous noterez alors celle où le piqué vous semble le plus optimal. Nous vous conseillons de toujours analyser vos clichés sur votre écran d’ordinateur pour une meilleure lecture de ceux-ci.

    Si vous avez opté pour une optique de grande qualité, sachez que généralement vous obtiendrez une netteté optimale à pleine ouverture et à chaque focale. Ce qui n’est pas forcément le cas des optiques « d’entrée de gamme ». Pour celles-ci, la qualité s’amoindrit lorsque l’on utilise une focale à son maximal avec une ouverture, elle aussi, à son maximal.

  • Utiliser le collimateur central :

Choisir un seul collimateur pour l’autofocus vous permettra davantage d’être certain que la mise au point s’effectuera où vous le souhaitez. Nous vous conseillons d’utiliser un collimateur central ou en croix afin de profiter d’une performance optimale. Si jamais vous ne voulez pas faire la mise au point au centre de votre image, vous pouvez toujours effectuer la mise au point sur le sujet désiré, la mémoriser puis recadrer votre scène avant de déclencher.

  • Opter pour une mise au point manuelle

Une autre solution pour s’assurer d’avoir des photos nettes est d’utiliser la mise au point manuelle. Beaucoup de photographes débutants préfèrent utiliser l’autofocus. Etant donné les progrès qui ont été fait de ce côté-ci sur les nouveaux boitiers, il serait dommage de se priver d’une telle réactivité et précision. Toutefois, pour certaines scènes ou prises de vues, votre appareil photo pourrait rencontrer des difficultés à effectuer la mise au point là où vous le souhaitez. Il devient alors judicieux de prendre la main sur l’appareil et d’utiliser la mise au point manuelle.

  • Shooter en mode rafale

Si vous photographiez des sujets en mouvement, il peut être utile de passer en mode rafale. Ce paramètre de prise de vue, couplé à une bonne utilisation de la vitesse d’obturation vous assurera d’avoir le bon cliché avec une belle netteté. C’est notamment le cas en photographie animalière par exemple. Vous aurez plus de photos à trier, mais vous augmentez aussi vos chances de saisir le cliché parfait !

3 – Stabiliser au maximum son matériel pour avoir des photos nettes

Si connaitre son boitier et des principes de bases en photographie sont primordiaux pour avoir des photos nettes, il ne faut pas oublier que dans certaines situations du matériel supplémentaire sera nécessaire. Petit tour d’horizon de celui-ci :

  • Utiliser un trépied :

Pour éviter le flou de bougé et toutes les petites vibrations que l’on est susceptible de produire lors du déclenchement, rien ne vaut l’investissement dans un trépied. C’est l’un des accessoires indispensables en photographie quelque soit vos sujets de prédilection. Que ce soit lors de prises de vues en basse lumière ou lors de poses longues le trépied sera inévitable si vous voulez avoir des photos nettes. C’est également un outil à posséder si jamais vous utilisez de grands téléobjectifs pour la photographie animalière par exemple. En plus de vous apporter de la stabilité, il portera le poids de votre téléobjectif.

→ Vous trouverez une sélection de trépieds ici

  • Utiliser les stabilisateurs d’image :

Que ce soit sur votre boitier (le capteur) ou bien votre objectif, vous posséderez sûrement un stabilisateur d’image sur ceux-ci. Nous vous recommandons de vous en servir dès que vous shootez à main levée. De ce fait, vous pourrez abaisser votre vitesse d’obturation au minimum. Vous ne risquerez pas de produire du flou de bougé puisque le stabilisateur « compensera » vos mouvements.

4 – S’assurer du bon entretien de son matériel

N’hésitez pas à nettoyer régulièrement vos optiques et à les stocker dans de bonnes conditions. L’humidité ainsi que la poussière et les conditions météorologiques dans lesquelles vous shootez peuvent impacter la qualité de vos optiques. Ceci d’autant plus si elles sont de moindre qualité ou qu’elles ne sont pas tropicalisées.

Pour préserver au maximum vos optiques, il est fortement recommandé de les équiper de filtre UV. Celui-ci fera office de « barrière » contre les poussières, chocs éventuels et salissures.

5 – Limiter les vibrations, mêmes infimes

La stabilisation de votre matériel vous permettra de limiter les mouvements indésirables. Pourtant, sachez que certaines petites vibrations, mêmes très infimes, comme le déclenchement, peuvent influer sur la netteté de votre image. Comment faire alors pour les limiter au maximum ? Voici deux solutions auxquelles on ne pense pas forcément :

  • Utiliser une télécommande filaire ou infrarouge

Les photographes qui ont l’habitude de se servir d’un trépied savent que les micro-vibrations liés au déclenchement de la prise de vue peuvent nuire à la netteté de la photo. Pour y remédier, le plus efficace et rapide est d’utiliser le retardateur de votre appareil. Cette solution ne requiert aucun investissement financier de votre part et se met en place très rapidement.

Vous pouvez aussi acheter une télécommande pour effectuer le déclenchement de la prise de vue. Il existe des télécommandes filaires (très bon marché) ou des télécommandes à infra-rouges, plus onéreuses, qui vous permettront de déclencher à distance votre appareil.

Quelle que soit la solution retenue, dans les deux cas vous éviterez les vibrations indésirables.

→ Voici une sélection de télécommandes filaires

→ Vous trouverez ici une sélection de télécommandes infra-rouges

  • Verrouiller le miroir de son appareil photo

Au moment de la prise de vue, pour ce qui est des boitiers reflex, le miroir se relève et entraine des vibrations à l’intérieur du boitier. Pour y remédier, vous pourrez verrouiller le miroir en position relevé. Vous réduirez ainsi les vibrations produites lors de ce mouvement. C’est généralement un paramètre que vous trouverez dans le menu de votre boitier.

Crédits Photo : Zdeněk Macháček via Unsplash

Nous espérons que cet article vous aura permis d’en apprendre davantage sur le flou et les moyens d’y remédier.
Si vous avez d’autres conseils pour garantir des photos nettes, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires !

Les produits 
Sélection de trépieds
Sélection de télécommandes filaires
Sélection de télécommandes infra-rouges
Avatar de Eloïse de MissNumerique
Auteur

Photographe & rédactrice web spécialisée dans le voyage, je partage avec mes lecteurs ma passion pour la découverte du monde et la photographie.

Écrire un commentaire

Retour en haut