Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Canon étend d’un coup sa gamme d’objectifs RF avec un 85 mm f/2 macro, un 100-500 mm, un 600 mm et un 800 mm. Cette véritable rafale de téléobjectifs s’accompagne de multiplicateurs de focale 1,4× et 2×. Avec l’annonce simultanée des boîtiers EOS R5 et EOS R6, dont l’autofocus détecte les animaux, le système EOS R devient ainsi une référence pour les amateurs de longues focales, du portrait à la photographie naturaliste.

Canon RF 85mm F2 Macro IS STM : le portrait allégé

Commençons par l’objectif le plus « normal » du jour : le 85 mm, destiné au portrait et à la macro. La gamme RF dispose déjà d’un objectif de même focale, le Canon RF 85mm F1.2L USM. Mais cette optique à portrait ultra-lumineuse est extrêmement coûteuse et encombrante (1,2 kg). En se limitant à f/2, Canon a pu réaliser un objectif beaucoup plus compact et léger (500 g), tout en conservant une ouverture suffisante pour gérer confortablement bokeh et profondeur de champ. Il est également bien plus accessible, puisqu’il est lancé à 700 € (sans pare-soleil). Ce sera donc un complément naturel du 24-105 mm IS STM, dont la polyvalence souffre d’une ouverture un peu faible pour le portrait classique.

Canon RF 85mm F2 Macro IS STM

La mise au point réduite à 35 cm sera appréciée des amateurs de portrait rapproché et de proxyphotographie. L’appellation « Macro » est toutefois un peu exagérée, puisque le rapport de reproduction maximal ne dépasse pas 1:2.

Notez qu’il intègre une stabilisation optique. Celle-ci est évidemment bienvenue avec les EOS R et EOS RP ; mais elle est également compatible avec la stabilisation mécanique des nouveaux EOS R5 et R6.

Cet objectif devrait être disponible en octobre 2020, mais cette date reste à confirmer.

Canon RF 100-500mm F4.5-7.1L IS USM

C’est probablement l’annonce majeure du jour : le télézoom 100-500 mm L IS USM. C’est la réponse de Canon au Sony 100-400 mm GM, et aussi la déclinaison hybride du Canon EF 100-400 mm destiné aux reflex. Celui-ci fait partie des succès indémodables de la marque : c’est l’une des références incontournables pour la photo de sports lorsque le 70-200 mm est trop court. Il est également très populaire chez les amateurs d’animaux sauvages et c’est l’un des objectifs les plus répandus aux abords des meetings aériens.

Télézoom Canon RF 100-500mm F4.5-7.1L IS USM

Avec le nouveau 100-500 mm, Canon propose donc une optique comparable à ses clients équipés d’hybrides. Ils apprécieront sans aucun doute le zoom allongé à 500 mm et la possibilité de faire le point à 1,2 m à la plus longue focale. Le rapport de reproduction de 1:3 pourrait ainsi s’avérer très utile pour photographier des insectes. L’autofocus est confié à deux groupes séparés, ce qui devrait assurer une réactivité sans faille et des performances optiques irréprochables à toutes les distances de mise au point.

Milan photographié par Robert Marc Lehmann avec le Canon RF 100-500 mm
Le 100-500 mm se destine en particulier à la photo animalière. © Robert Marc Lehmann

Cette polyvalence accrue se paie en revanche par une ouverture limitée à f/7,1 à la focale maximale. Celle-ci pourrait devenir handicapante pour saisir les animaux crépusculaires ou sylvestres. Canon compte sans doute ici sur la bonne sensibilité de ses nouveaux appareils, en particulier l’EOS R6 qui annonce 102 400 ISO en plage normale.

Le RF 100-500 mm L IS USM devrait être disponible en septembre, mais cette date reste elle aussi à confirmer.

Canon RF 600mm F11 IS STM et RF 800mm F11 IS STM

Les deux derniers objectifs d’aujourd’hui déclinent une même formule en deux versions. Il s’agit de focales fixes de 600 mm et 800 mm, caractérisées par la recherche de mobilité. Tous deux ont un fût télescopique qui réduit leur longueur de 7 cm pour le transport. Le 600 mm fait alors moins de 20 cm, tandis que le 800 mm se contente de 28 cm. Ils sont également légers, à 930 g et 1260 g. Évitez la comparaison avec un 600 mm habituel !

Canon RF 600mm et 800mm F11 IS STM

Bien entendu, il n’y a pas de miracle : la compacité de ces deux super-téléobjectifs vient de leur faible ouverture. Fixée à f/11 (il n’y a pas de diaphragme), elle obligera à monter en sensibilité assez rapidement. Il n’empêche : ces deux optiques pourront rendre de fiers services en plein jour. Les randonneurs y trouveront des alliés précieux pour immortaliser leurs rencontres avec les marmottes, bouquetins et autres faucons sans se charger !

Suricate photographié au Canon RF 600mm F11 IS STM

Le faible diamètre et la construction assez simple (10 et 11 lentilles respectivement) de ces objectifs leur permettent de maintenir un tarif assez doux : il faudra compter 800 € et 1050 €. Ajoutez 50 € pour le pare-soleil, à notre avis indispensable pour ce type d’objectif.

Dans notre univers, les téléobjectifs étaient devenus extrêmement élitistes, tant en tarif qu’en capacité de portage. Canon sort ici des sentiers battus en rouvrant le créneau de la très longue focale abordable, abandonné des grandes marques depuis l’arrêt du Sony 500 mm f/8 catadioptrique.

Multiplicateurs de focale Canon RF 1,4x et 2x

Afin de boucler son offensive sur les longues focales, il ne manquait plus à Canon qu’un duo de multiplicateurs de focale. Ce besoin est désormais comblé avec les RF 1,4x et RF 2x. Comme leurs noms l’indiquent, ceux-ci permettent de multiplier la focale de l’objectif sur lequel ils sont montés par 1,4 et 2.

Multiplicateurs de focale Canon RF 1,4x et 2x

Comme beaucoup de multiplicateurs, ces deux modèles pénètrent assez profondément dans l’objectif. Cela limite leur compatibilité : en particulier, le RF 70-200mm F2.8L IS USM n’est pas utilisable. Ils se monteront en revanche sans problème sur les nouveaux 600 mm et 800 mm. Ils peuvent également servir au 100-500 mm, mais uniquement réglé au-delà de 300 mm.

Rappelons que les multiplicateurs de focale réduisent également l’ouverture : le 1,4x coûte 1 IL et le doubleur mange 2 IL. Ainsi, le 100-500 mm s’utilise comme un 420-700 mm f/8-10 avec le RF 1,4x et un 600-1000 mm f/11-14 avec le RF 2x. Le 600 mm devient un 840 mm f/16 ou un 1200 mm f/22, et le 800 mm se transforme en 1120 mm f/16 ou en 1600 mm f/22. Concrètement, nous ne conseillons pas d’associer le doubleur aux 600 mm et 800 mm : à f/22, la diffraction limite grandement la netteté de l’image. Il se destine plutôt au télézoom.

Canon RF 100-500 mm L IS USM monté sur le RF 1,4x
Pour être utilisé avec les multiplicateurs de focale, le 100-500 mm doit être réglé au minimum à 300 mm.

Les deux multiplicateurs de focale RF seront en vente fin juillet, pour respectivement 600 € et 750 €.

Avatar de Franck Mée
Auteur

Traducteur, journaliste, pilote privé. Passionné de photo et de cinéma, docteur en binge-watching, mais surtout fasciné par tout ce qui vole, du martinet au Boeing 747. Considère qu'un 200 mm, c'est un grand-angle.

Écrire un commentaire

Retour en haut