Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Il arrive un moment, voire une étape, dans la vie d’un photographe où l’on souhaite partager sa vision photographique au-delà d’un simple fichier numérique. Le temps de l’impression est venue. Qui ne s’est pas retrouvé devant le mur des interrogations face à la calibration de son écran ou imprimante ?

Que regroupe ce terme si mystérieux ? Quelles sont les notions simples à appréhender pour calibrer les couleurs de son écran ? Peut-on tout calibrer ? Et enfin combien coûte la calibration de son écran  ou de son imprimante ? Autant de questions que nous allons aborder simplement.

Pourquoi est-il nécessaire de calibrer les couleurs de son écran ?

En partant de la généralité que tous les écrans sont différents (modèles, marques, composants, prix et bien d’autres choses…), on comprend mieux pourquoi ils sont susceptibles de ne pas afficher la même chose. Je parle ici de quantité (espace colorimétrique) et de rendu des couleurs.

Illustration d'un avant après montrant les bienfaits de la calibration des couleurs par logiciel
Illustration d'un avant/après montrant les bienfaits de la calibration des couleurs par logiciel

Savoir calibrer les couleurs de son écran permet d’être serein lors des retouches et de ne pas avoir de mauvaises surprises lors de l’impression de vos images. Vous passez beaucoup de temps sur le traitement de vos images parce que vous souhaitez un résultat parfait. Il serait fort dommage de constater une différence de couleur à la sortie de l’imprimante. Cette imprimante peut être la vôtre ou celle de votre imprimeur professionnel. Le résultat serait identique puisque le fichier a été retouché sur un écran présentant potentiellement un défaut d’affichage des couleurs.

La  calibration est une étape quasi-obligatoire pour se prémunir contre ce désagrément. Je nuancerai cette dernière phrase car certains moniteurs sont très bien calibrés en sortie d’usine aujourd’hui. Les progrès technologiques des derniers écrans (2-3 ans) en matière de calibration/ qualité de la dalle sont une aubaine et une opportunité pour tous les photographes.

L’intérêt du processus est de corriger toutes les imperfections d’affichage (dominante et gamme de couleurs) de votre écran. Dans ces conditions, l’impression de vos clichés sera en principe identique aux couleurs que vous visualisez à l’écran.

Ne faites pas l’erreur de vouloir corriger manuellement les différents canaux de couleurs (rouge, vert, bleu). Vos réglages approximatifs et incomplets (basés uniquement sur votre propre vision) ne concernent qu’une image donnée et seront totalement inadéquats pour un autre cliché.

Il faut savoir que l’oeil humain est incapable de connaître le niveau de luminosité d’un écran tout comme de lire une couleur L*a*b (espace colorimétrique que l’on nomme également gamut) sans élément de comparaison.

C’est quoi exactement la calibration ?

La calibration d’un écran se déroule en 2 phases :

  • L’étalonnage (composé essentiellement du réglage de la température de couleur et de la luminance mais aussi diverses autres petites choses)
  • La caractérisation (création d’un profil ICC par logiciel)
Illustration de la pratique du logiciel de calibration Datacolor Spyder d'un ecran
Interface du logiciel de calibration Datacolor Spyder sur un ecran

Quand on parle d’étalonnage, cela signifie que l’on met l’écran dans un état de fonctionnement donné. On règle son niveau de luminosité (exprimé en candelas) et sa température de couleur. C’est à la suite de ce travail préalable d’étalonnage que l’on va procéder à une calibration logicielle via une sonde. Ce logiciel de calibration  associé à sa sonde va créer un fichier que l’on nomme profil ICC. Ce profil corrigera toutes les petites erreurs liées à l’affichage de votre écran. Chaque fois que vous allumerez votre ordinateur, ce dernier chargera ce fichier (profil) sauvegardé et affichera enfin les bonnes couleurs.

3 tests permettent de vérifier la qualité de son calibrage :

  • Le dégradé de gris
  • Le point blanc
  • Le point noir

La calibration  n’est pas une tâche que l’on effectue tous les jours. Les plus valeureux s’y attachent tous les mois tandis que la moyenne des personnes procède à la calibration de son écran 2 à 3 fois par an.

De quoi a-t-on besoin pour calibrer les couleurs de son écran ?

Pour calibrer les couleurs de son écran vous aurez besoin d’une sonde de calibration (ou colorimètre) associé à un logiciel qui va créer le ou les profils ICC. 2 grandes marques se partagent le marché de la calibration amateur et professionnel : Xrite et Datacolor.

Ces 2 marques possèdent différentes gammes de produits. les prix s’échelonnent de 100€ pour les versions économiques à 280€ pour les plus complètes. Certaines sondes peuvent configurer également votre imprimante en fonction du papier utilisé.

Bien que cela puisse paraître complexe, l’utilisation des différents logiciels de calibration associés à leur sonde est très ergonomique. Les interfaces de ces logiciels sont épurées et vous êtes guidé pas à pas dans cette opération qui ne dure que quelques minutes.

Illustration du travail d'une sonde pour calibrer les couleurs de son écran

Dans chacun des logiciels de ces marques, vous disposerez d’un mode simplifié ou avancé. Je vous incite, si le sujet vous passionne, à vous documenter sur la pertinence de certains réglages en mode avancé. D65 ou D55, norme du profil V2 ou V4 … bref, soyez curieux et passionné :).

Afin de vous aider à faire votre choix, voici une sélection de sondes colorimétriques en fonction du budget et de leurs fonctionnalités.

Pour commencer dans le monde de la calibration (autour de 100€):

  • La sonde Color Munki Smile de chez Xrite

Pour une calibration de grande précision pour amateur passionné (moins de 200€) :

Packaging Sonde de calibration colormunki display de chez X-Rite pour calibrer les couleurs de son écran
Sonde de calibration colormunki display de chez X-Rite pour calibrer les couleurs de son écran
Packaging de la sonde de calibration datacolor spyder Xpro pour calibrer son écran
Sonde de calibration datacolor spyder Xpro pour calibrer son écran

Et enfin les colorimètres haut de gamme pour ceux qui souhaitent précision et fiabilité tout en disposant d’autres fonctionnalités liées à la calibration de leur écran (rapport détaillé, homogénéité de la dalle, options de calibrage…)

  • i1Display Pro de X-Rite (autour de 215€ vous avez un résultat professionnel avec un large choix d’options. C’est la référence depuis de nombreuses années déjà !!)
  • Spyder X ELITE de Datacolor (remplaçante de la Spyder5 Elite à environ 280€ avec un bond technologique impressionnant , nouveauté 2019)
Packaging de la sonde de calibration i1 display pro de chez X-Rite pour calibrer les couleurs de son écran
Packaging de la sonde de calibration i1 Display Pro de chez X-Rite pour calibrer son écran
Packaging de la sonde de calibration datacolor spyder XElite pour calibrer son écran
Sonde de calibration Datacolor Spyder XElite

Peut-on avoir un écran calibré sans sonde ?

Si vous ne souhaitez pas investir dans une sonde sachez qu’il est possible aujourd’hui d’acheter un moniteur très correct pour le prix d’une sonde de calibration (150-200€). Le piège dans lequel il ne faut pas tomber est celui du choix de la dalle de votre écran. Choisissez sans hésiter une dalle IPS. Pourquoi IPS ? Parce que cette technologie permet d’afficher correctement les images quelle que soit l’orientation de votre regard sur l’écran. On a tous vécu ce phénomène sur des ordinateurs portables. Inutile de vous dire qu’il est impossible de retoucher correctement ses images avec ce type d’écran. Le type de dalle à proscrire est la dalle TN.

Dans le cas où vous n’envisagez aucun achat ni prêt (sonde ou nouveau moniteur), vous ne pourrez pas effectuer de calibration à proprement parlé. En revanche vous avez toute latitude pour créer un bon étalonnage : luminance et température de couleur. Mon premier conseil sera donc de réinitialiser la température de couleur de votre écran (TC) et de la configurer sur 6500 Kevin. Dans un second temps, il vous faudra régler la luminance (luminosité) de votre moniteur. On a coutume d’utiliser un écran réglé à 80-120 candelas pour retoucher nos images. Un candela est une unité de mesure (chandelle en latin) pour exprimer la luminosité d’un écran. Une pièce trop lumineuse rendra la perception de votre écran beaucoup trop sombre. Il faudra bien sur adapter la luminosité de votre environnement à votre moniteur pour pouvoir travailler confortablement.

En sortie d’usine les écrans peuvent être réglés sur 200 ou 300 candelas. En configurant votre écran dans “la norme” de 80-120 candelas vous prolongerez la durée de vie de votre moniteur.

Pour conclure ce chapitre sachez que plus votre écran est haut de gamme moins il aura besoin d’être calibré. Inversement plus votre écran est de qualité modeste, plus le bénéfice d’une calibration sera important. Si l’achat d’une sonde en son nom unique peut être disproportionné, il peut être judicieux d’envisager un achat collectif. Le prêt d’une sonde via un club photo est une solution régulièrement adoptée.

Peut-on calibrer les ordinateurs portables comme les écrans de bureau ?

Illustration pratique du travail d'un colorimètre sur un ordinateur portable
Illustration pratique du travail d'un colorimètre sur un ordinateur portable

Les ordinateurs portables possèdent plusieurs contraintes qui rendent la calibration plus difficile. Les principales difficultés de calibration des ordinateurs portables sont liées à la qualité et à la technologie de leur écran (dalle). Meilleur est la qualité de la dalle, meilleure sera la calibration. Exit donc les dalles qui proposent un angle de vision restreint. Choisissez si possible un portable avec une dalle IPS et une technologie LED blanche !

L’absence de fin réglage de l’écran peut être un frein à la qualité de la fabrication. Cependant, certaines sondes de chez X-rite permettent de contourner ce problème grâce à une fonction de leur logiciel.

Donc pour répondre à la question de ce chapitre, il est possible de calibrer l’écran d’un ordinateur portable si l’on est conscient des limitations techniques de son matériel.

Le calibrage de l’imprimante 

Illustration d'un travail au Spectrophotomètre avec i1studio de chez X-Rite
Illustration d'un travail au Spectrophotomètre avec i1studio de chez X-Rite

Cet article a traité jusqu’à présent exclusivement de la calibration de l’écran. Si vous souhaitez maîtriser entièrement la chaîne colorimétrique, sachez qu’il existe des moyens efficaces pour calibrer également votre imprimante grâce à des kits de calibration dédiés, munis d’un spectrophotomètre ou spectrocolorimètre. L’achat de ce type de kit demande un budget supérieur à celui de la calibration écran. Il vous faudra compter entre 300 et plus de 1000 euros pour certains modèles.

Le calibrage d’une imprimante prend en compte plusieurs paramètres:

  • Les caractéristiques propres de l’imprimante
  • La qualité des encres
  • La qualité du papier
  • Résolution…

Et permet la sauvegarde d’un profil ICC personnalisé, tout comme celui de votre écran. La grande différence se situe dans le grand nombre de profils possibles car :

Un nouveau papier = un nouveau profil

Vous pouvez créer vos propres profils ICC ou les faire réaliser à distance par des prestataires experts. Si vous décidez de vous investir dans cette aventure passionnante, je vous conseille les kits suivants :

  • i1Studio de X-Rite, autour des 485 euros
  • SpyderPrint de Datacolor à environ 320 euros
  • Nouveau SpyderXStudio à 490 euros environ(nouveauté mai 2019)
Kit de calibration datacolor spyderX studio pour écran et imprimante
Kit de calibration datacolor spyderX studio pour écran et imprimante
Gros plan du Spectrophotomètre i1studio de chez X-Rite
Spectrophotomètre i1studio de chez X-Rite

Conclusion

Penser que l’on peut calibrer les couleurs de son écran à l’oeil nu est une aberration. Si la première étape, c’est-à-dire l’étalonnage, peut relever d’une intervention humaine, la caractérisation passe inévitablement par un processus logiciel.

Calibrer son écran pour travailler en toute confiance sur ses photos vous protégera efficacement contre les mauvaises surprises lors de vos impressions. Cependant gardez à l’esprit que vos clichés peuvent être regardés sur des écrans non calibrés. Ce n’est pas grave en soi mais il est fort probable que le rendu des couleurs soit quelque peu différent chez vos admirateurs 🙂 .

Investir du temps, de l’énergie et peut-être même de l’argent (si vous ne prenez pas en considération l’option d’un prêt éventuel) dans la gestion des couleurs est une démarche pro photographe et pas obligatoirement photographe pro.

Avatar de Patrick Goujon
Auteur

Photographe passionné spécialisé dans la macro et proxi photographie créative. Amoureux de la nature et aussi un peu geek sur le matériel photographique ?.

4 Commentaires

  1. Avatar de Patrick Goujon

    Vous écrivez :  » Savoir calibrer les couleurs de son écran permet d’être serein lors des retouches et de ne pas avoir de mauvaises surprises lors de l’impression de vos images. Vous passez beaucoup de temps sur le traitement de vos images parce que vous souhaitez un résultat parfait. Il serait fort dommage de constater une différence de couleur à la sortie de l’imprimante.  »

    Prouvez-le !

    Merci

    • Avatar de Patrick Goujon

      Bonjour et merci pour votre réaction qui me permet de développer mon propos.

      J’aimerai vous fournir une preuve irréfutable mais ce n’est malheureusement pas possible. Trop de facteurs entrent en jeu pour garantir une sérénité totale d’impression après calibration. En effet, cette phrase prise en début d’article est nuancée à plusieurs reprises en fonction de : l’état ou obsolescence du matériel utilisé sur lequel est effectué la calibration, le réglage des imprimantes chez le professionnel, le papier utilisé… et je rajouterai même l’erreur de calibration de l’utilisateur lui-même.
      L’idée que j’ai voulu souligner ici est simple : on a infiniment plus de chances d’être déçu par l’impression de ses images, si on ne fait rien pour fiabiliser ses couleurs. Je parle en terme de vécu expérience mais la toile regorge d’exemples déceptifs.

      Cordialement,

  2. Avatar de Patrick Goujon

    Bonjour, merci pour l’article très détaillé.
    Pour un club photo nous réfléchissons à l’achat d’une sonde de calibration (datacolor spyder X Elite)
    Envisageant le prêt à nos adhérents, est-il possible calibrer plusieurs écrans et un vidéoprojecteur avec des adresses mail différentes pour régler les écrans au domicile de chacun.
    Le logiciel n’est-il pas lié à une seule adresse mail ?
    Dans la gamme Datacolor c’est la seule qui permet de régler un vidéopojecteur.
    Bien cordialement

    • Avatar de Patrick Goujon
      Miss Numerique Répondre

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire !
      Nous vous confirmons que les sondes Datacolor peuvent être utilisées sans restriction logicielle par les clubs photo dans le cadre de calibrations multiples.
      Très bonne journée

Écrire un commentaire

Retour en haut