Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Incarnant l’étrange moment entre le jour et la nuit, le coucher de soleil a toujours été un objet de fascination pour l’être humain – tant et si bien que la plupart des arts s’en sont emparés. Comme quelques autres sujets, le coucher de soleil peut néanmoins s’avérer frustrant pour le photographe : s’il est doté d’un fort caractère esthétique, il est bien souvent difficile d’en retranscrire la beauté. Nous allons apprendre à lui rendre justice.

#1 Les spécificités du coucher de soleil en termes de lumière

Comme chacun le sait, le coucher de soleil correspond au moment de la journée durant lequel le soleil disparaît derrière l’horizon. Cet événement quotidien est caractérisé par les teintes chaudes qui lui sont associées. Lorsque le soleil est bas dans le ciel, la lumière qu’il produit doit parcourir une plus longue distance dans l’atmosphère que lorsqu’il est à son zénith. Cela a pour effet une diffusion plus importante des longueurs d’onde courtes du spectre visible, c’est-à-dire des teintes froides. Seules les teintes chaudes restent par conséquent perceptibles, avec des dominantes différentes suivant les conditions météorologiques et les particules présentes dans l’atmosphère.

On peut dire que chaque coucher de soleil est unique ! Si vous êtes à la recherche de teintes chaudes qui s’apparentent aux couleurs orange et rouge, sachez qu’elles sont notamment intensifiées par la pollution, ainsi que par les cendres et la fumée rejetées par les incendies ou les éruptions volcaniques.

#2 Les premiers préparatifs

Choisir le moment et le lieu adéquats

Bien que les couchers de soleil ne soient pas des événements aussi rares que les feux d’artifice, le même soin doit être apporté à la préparation de la séance de prise de vue. Beaucoup de photographes considèrent que la fenêtre la plus intéressante pour photographier un coucher de soleil débute 15 minutes avant l’heure à laquelle le soleil franchit l’horizon, et se termine 15 minutes après cette même heure. Pour avoir le temps de se préparer correctement, il convient donc d’être présent sur le lieu de prise de vue au moins 30 minutes avant l’heure exacte du coucher de soleil.

Avant toute chose, il vaut mieux s’informer de l’heure à laquelle le soleil se couche. Si la plupart des sites internet de météorologie fournissent cette information, certains sites et applications dédiés aux astres proposent encore plus de données (lever et coucher du soleil, heure dorée, heure bleue, etc.) et retracent même la course du soleil sur une carte ou en réalité virtuelle. Bien qu’il convienne de payer pour bénéficier de la totalité de leurs fonctionnalités, les applications Sun Surveyor (disponible pour Android et iOS) et Sun Position (seulement disponible pour Android) constituent des références en la matière.

application sun surveyor
Captures d’écran de l’application Sun Surveyor.

Appréhender les conditions météo

Au-delà de ces outils spécialisés, de plus classiques informations météorologiques sont également utiles. Pour réussir ses photos de coucher de soleil, il est préférable d’avoir affaire à un ciel nuageux. Comme souvent lorsqu’il s’agit de mettre en valeur un paysage, la présence de nuages permet de donner un certain relief à l’image, voire même de lui conférer un aspect quelque peu dramatique.

#3 La séance de prise de vue

Adopter une configuration matérielle adaptée

Le matériel de prise de vue à privilégier s’apparente à celui utilisé en photographie de paysage. Nous vous conseillons d’utiliser un objectif grand-angle (zoom ou focale fixe) et un trépied. Ce dernier octroie une plus grande précision lors du cadrage et autorise l’utilisation de temps de pose relativement longs. Choisi en complément du trépied, un déclencheur à distance permet pour sa part de réduire les vibrations parasites occasionnées par le déclenchement. Il convient enfin de rappeler que photographier le soleil peut présenter un risque pour les yeux du photographe. Par forte luminosité, c’est à dire lorsque l’astre solaire est intégré au cadre de la photographie capturée, nous préconisons l’usage d’un écran ou d’un viseur électronique plutôt que d’un viseur optique.

sigma 20 mm f/1,4 dg hsm art
Évoqué dans nos conseils de setup pour la photo de randonnée, l’objectif à focale fixe Sigma 20 mm f/1,4 DG HSM Art se révèle également être un très bon compagnon pour photographier un coucher de soleil. Cette optique existe en montures Canon EF, Nikon F et Sony E.

> Un setup parfait pour de la photo de randonnée

> Voir l’offre Sigma 20 mm f/1,4 DG HSM (Canon EF)
> Voir l’offre Sigma 20 mm f/1,4 DG HSM (Nikon F)
> Voir l’offre Sigma 20 mm f/1,4 DG HSM (Sony E)

Soigner la composition

Bien que la seule présence du soleil dans le cadre de l’image puisse suffire à produire un résultat photographique intéressant, il est souvent préférable d’inclure l’astre solaire à un décor plus vaste comprenant un premier plan. Alors, il est possible de profiter d’une lumière douce qui rase le sol et de créer des reflets ainsi que des ombres longues et diffuses. Gardez à l’esprit que certaines caractéristiques esthétiques du coucher de soleil perdurent un certain temps après que ce dernier a franchi l’horizon – il continue alors d’éclairer les nuages par-dessous tout en ayant une plus faible influence sur le contraste général de la scène.

coucher de soleil urbain
Photo : AN Images / Shutterstock.

Gérer l’exposition et le contraste

La principale difficulté que présente la photographie de coucher de soleil est due au fait que la plage dynamique de nos capteurs n’est pas apte à retranscrire le fort contraste d’une telle scène. En prenant en compte cette limite, la démarche permettant les meilleurs résultats consiste à exposer en se référant à la luminosité du ciel de façon à ne pas brûler les zones claires. Il est alors possible de faire en sorte que les éléments du premier plan forment des silhouettes qui se détachent de l’arrière-plan.

coucher de soleil plage
Photo : nevodka / Shutterstock.

De plus, nous vous conseillons de photographier en RAW, car ce format autorise non seulement la récupération de détails dans les hautes lumières et les zones sombres de l’image, mais permet aussi de modifier la balance des blancs en post-production – sans dégrader l’image. Concernant les paramètres de prise de vue, privilégiez une petite ouverture de diaphragme (entre f/8 et f/16) pour obtenir une grande profondeur de champ, et une faible sensibilité ISO (aux alentours de 100 ISO) pour éviter l’apparition de bruit électronique. Si aucun sujet en mouvement n’apparaît à l’image, il est bien entendu possible de réaliser des poses longues.

> Les bases de la photo : la sensibilité ISO
> Les bases de la photo : le temps de pose

coucher de soleil grand espace
Photo : Tyler Forrest / Shutterstock.

Aborder des techniques plus complexes

Quelques techniques de prise de vue et de retouche permettent de contourner la trop faible dynamique des capteurs de nos appareils photo. Déjà bien connue avant l’ère numérique, la première consiste en l’utilisation d’un filtre dégradé à densité neutre. De forme rectangulaire et fabriqué pour être utilisé avec un porte-filtre, un ND (pour Neutral Density) dégradé réduit la luminosité d’une partie de la scène – bien souvent la partie supérieure – afin d’amoindrir le contraste entre ciel et terre. D’autres solutions nécessitant un appareil numérique sont quant à elles axées sur la réalisation de plusieurs prises de vues différemment exposées et leur assemblage à l’aide des techniques du HDR (High Dynamic Range) ou du digital blending.

#4 Pour résumer

Comme beaucoup de pratiques photographiques, la photographie de coucher de soleil ne se révèle pas particulièrement complexe et ne nécessite pas forcément l’utilisation de matériel onéreux, mais demande un minimum de préparation et d’engagement. Si vous en avez l’occasion, nous vous conseillons de commencer à vous entraîner à un endroit facilement accessible, de façon à pouvoir renouveler l’opération quelques soirs d’affilés. Une telle démarche permet non seulement d’apprendre rapidement de ses erreurs, mais également de découvrir le caractère unique de chaque coucher de soleil.

Avatar de Lucien de MissNumerique
Auteur

Photographe, auteur et formateur. Il est un grand spécialiste de l'industrie de l'image. La photo et la vidéo n'ont pas de secret pour lui.

Écrire un commentaire

Retour en haut