Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Créer un laboratoire photo à la maison ? Il n’y a rien de plus simple ! Surtout si vous être un fan de photographie argentique, vous verrez que l’investissement est rapidement rentabilisé. Sachez que créer un laboratoire photo à moindre coût est possible. C’est ce que nous allons voir dans cet article. 

Si vous faites régulièrement de la photographie argentique vous vous êtes sans doute rendu compte que le développement et les tirages de vos films représentent un sacré budget. Saviez-vous que créer un laboratoire photo à la maison pouvait vous permettre de réduire considérablement ce budget ? Cela vous demandera un petit investissement, du temps et aussi quelques nouvelles connaissances à apprendre. Mais finalement vous verrez que l’on se prend vite au jeu, que le développement et/ou le tirage photo deviennent rapidement aussi passionnant que la prise de vue en elle-même.
Si vous êtes nouveau dans l’univers de la photographie argentique nous vous recommandons la lecture de cet article qui vous donnera tous les conseils nécessaires pour débuter en photographie argentique. 

Quel matériel nécessaire pour créer un laboratoire photo à la maison ?

1) Créer un laboratoire photo à la maison pour le développement

Si vous craignez de ne pas aller jusqu’au bout du processus de développement/tirage et que vous voulez quand même réduire les coûts de votre production photographie argentique, sachez que le développement à la maison sera votre allié. Vous pouvez en effet tout à fait opter uniquement pour un développement maison de vos pellicules. C’est particulièrement recommandé si jamais vous avez l’habitude de faire développer vos films en labo avec une numérisation des négatifs.
Le développement de films chez soi ne demande pas énormément d’investissement ni de beaucoup d’espace. Vous pouvez très bien faire cela dans votre salle de bain ou votre cuisine. Vous devrez seulement vous assurer de disposer d’une pièce plongée totalement dans le noir pour pouvoir charger vos films dans les spires et la cuve. Une fois que cette opération est réalisée, vous pourrez retourner à la lumière. Contrairement au tirage photo où vous devrez disposer d’une pièce plongée dans le noir en continue, sauf une fois les tirages réalisés.
Crédit Photo : Dicky Jiang via Unsplash

– Les kits pour débuter facilement dans le développement photo

Si vous voulez une solution « clés en main » alors les kits pour débutants sont faits pour vous. Dedans vous trouverez (presque) tout le matériel nécessaire pour réaliser vos premiers développements de films. Si vous débutez sachez que le développement de films noir & blanc est plus simple et demande moins de rigueur que le développement de films couleurs.
Ce kit comprend : 1 pince d’essorage, 1 thermomètre de cuve, 1 set pince film, 2 bidons, 1 entonnoir, 1 éprouvette graduée, 1 cuve avec spire. Pour un prix avoisinant les 100€ il ne vous manquera plus qu’un bidon supplémentaire pour la chimie (pour le développement il vous en faut au minimum 3, prenez-en 4 si vous effectuez un pré-mouillage de votre film si jamais vous optez pour de la chimie couleur car la température de celle-ci doit être rigoureusement contrôlée). Vous trouverez davantage d’informations sur ce kit de développement sur sa fiche technique
Ce kit est idéal pour s’essayer au développement et comprend quant à lui tout ce qu’il faut pour se lancer dans le développement de films noir & blanc. Dans ce kit vous trouverez : 1 x Ouvre cassette de film Ilford 35mm, 1 x Pack de démarrage Ilford Simplicity avec développeur, bain d’arrêt, fixateur et agent mouillant, 1 x Réservoir de film universel Paterson, 2 x Bobines Paterson Super System 4, 3 x Paterson gradués de 600 ml, 1 x Thermomètre Paterson, 1 x Agitateur Paterson ainsi que 2 x Jeu de clips Paterson. Vous trouverez plus d’informations sur ce kit sur sa fiche technique. Si vous avez déjà le matériel nécessaire pour le développement de vos films et qu’il vous manque juste de la chimie noir et blanc, vous pouvez acheter le Kit Ilford Simplicity à part. Ce kit permet de développer un film 120 ou deux films 35mm, vous pourrez alors juger du rendu et opter par la suite pour des plus grands formats de chimie. Il est également possible de composer son propre kit en choisissant à part un révélateur (pour film), un fixateur (qui peut servir à la fois pour les films et les tirages) ainsi qu’un bain d’arrêt.
C’est le kit par excellence pour tous vos développements de films couleurs. Il est très simple d’utilisation et sa capacité d’1 litre permet de développer jusqu’à 1 à 16 films 35mm (tout dépendra des ISO de vos films ainsi que de la température choisie pour réaliser le développement).

– Les accessoires indispensables pour le développement

  • Cuves et spires pour le développement

Elles seront vous meilleures alliées pour le développement de vos films. Si vous voulez tester le développement ou que vous n’avez pas une grande production de films, optez pour des cuves de 2 spires 35mm / 1 spire 120mm. La Cuve Paterson Universal est une très bonne option. Vous pourrez investir dans des cuves plus grandes une fois que votre production augmentera.

  • Thermomètre

Il vous permettra de contrôler la température de votre chimie. Le développement noir & blanc demande un peu moins de rigueur quant à la température de la chimie mais c’est un élément qu’il vous faudra bien contrôler pour éviter les erreurs. Vous pouvez opter pour un thermomètre Kaiser classique ou un thermomètre Kaiser pour cuve de 130mm.

  • Paires de gants

Lorsque vous manipulez des produits chimiques veillez à bien vous protéger en portant lunettes de protection et paire de gants (des gants de vaisselle seront suffisants).

  • Eprouvettes

Cet élément vous sera indispensable pour préparer la chimie nécessaire au développement. Nous vous conseillons de choisir des éprouvettes de différentes tailles. Les éprouvettes Kaiser existent par exemple en format 50ml, en 100ml, en 500ml et enfin en 1000ml.

  • Pinces

Elles vous seront très utiles pour suspendre vos films durant la partie séchage. Le kit de pinces Kaiser comprend une pince avec lest et une sans lest. Vous pourrez ainsi accrocher vos films facilement et leur assurer un séchage avec une surface la plus plane possible.

  • Un grand bac + chauffage d’aquarium + mélangeur d’aquarium

Ces trois accessoires ne sont utiles que si vous optez pour le développement de films couleurs. Si vous ne possédez pas une cuve rotative qui assure un mélange constant, vous serez obligés d’agiter la cuve constamment à la main. La température de la chimie doit être très précise pour éviter les erreurs de développement. Un développement à 38°C permet d’avoir des résultats satisfaisants. Il suffit pour cela de mettre toute sa chimie en bouteilles et de les disposer dans un grand bac rempli d’eau à quelques degrés de plus. Il ne vous restera plus qu’à attendre que votre chimie soit à la température souhaitée pour commencer le développement. Le chauffage et le mélangeur assureront un maintien de la chimie à la bonne température le temps du processus.

 

Nous vous conseillons d’éviter d’utiliser des pinces d’essorages sur vos négatifs fraichement développés. A la moindre poussière vous risquez de rayer tout votre film. Utiliser plutôt votre pouce et index (bien propres) pour égoutter au mieux votre négatif.

 

Que ce soit des films noir & blanc ou couleurs, le matériel nécessaire pour le développement de films demande peut d’investissement.
Crédits photo : Barna Kovács via Unsplash 

2) Matériel pour un laboratoire photo pour le tirage

Sachez que la partie tirage photo est celle qui demande le plus d’investissement lorsque l’on veut créer un laboratoire photo à la maison. Il faut acheter notamment un ou des agrandisseurs et disposer d’une pièce avec un accès à un point d’eau et qui peut facilement être totalement isolée de la lumière. Contrairement au développement des films, ici il vous faudra un peu plus de rigueur et être certain que vous irez jusqu’au bout et réaliserez des tirages régulièrement. Si vous êtes seul à utiliser ce laboratoire, mieux vaut procéder par « vague  » de tirages, vous épuiserez ainsi toute la chimie préparée et pourrez attendre une nouvelle vague avant de préparer un nouveau lot de chimie. Dans les clubs photos la chimie est généralement préparée en continue à cause de la fréquentation et de l’épuisement plus rapide de celle-ci.
Toutefois si vous êtes prêt à vous lancer dans l’aventure du tirage, voici le matériel que vous devriez posséder :

– Le papier

Le papier est un des éléments principaux de tout tirage photo. Il en existe de différentes tailles, différents aspects (brillant, satiné, mat etc) et avec des propriétés propres à chacun. Il est donc primordial de faire des essais afin de trouver le papier qui correspond le plus à vos goûts ainsi qu’à vos attentes. Pour commencer vous pouvez vous tourner vers le Papier RC Multigrade d’Ilford qui est un papier Noir et blanc. Ses noirs sont profonds et sa teinte générale est légèrement plus chaude que les générations précédentes de la même gamme. Il existe en différentes dimensions : 8,9 x 12,7 cm (100 feuilles) cette dimension est idéale pour faire des essais de vos temps de pause ; 10,2 x 12,7 cm (25 feuilles) ; 10 x 15 cm (100 feuilles) ; 12,7 x 17,8cm (25 feuilles) ; 17,8 x 24,0 cm (25 feuilles) ou  17,8 x 24,0 cm (100 feuilles) ; 20,3 x 25,4 cm (25 feuilles) ou ;  24,0 x 30,5 cm (10 feuilles) ou  24,0 x 30,5 cm (50 feuilles).

– La chimie

Là encore, chaque chimie est différente et les résultats de vos tirages dépendront de la chimie choisie tout comme du papier sur lequel vous allez les réaliser. Pour commencer, voici une sélection de chimie qui vous accompagnera dans vos débuts en tirage photo :

  • Révélateur

Le révélateur Ilford Universal N&B pour papier permet de développer des tirages en noir et blanc. Ce révélateur offre des durées de développement standard de 2 minutes. Il convient pour le traitement de tous papiers RC ou FB, à grade variable ou à grade fixe.

  • Bain d’arrêt

Le bain d’arrêt Ilford Ilfostop est inodore, il convient à la fois pour le développement de films mais aussi de papiers. Il stoppe l’action du révélateur et préserve le fixateur de toute pollution. Son indicateur coloré orange vous indiquera lorsque la solution sera épuisée, elle virera alors au bleu.

  • Fixateur

Tout comme le bain d’arrêt, le fixateur Ilford convient aussi bien aux films qu’aux papiers. Il assure un fixage rapide dans tous les cas d’utilisation.

– Les accessoires pour le tirage photo

  • Thermomètre

    Un thermomètre spécial cuvette vous permettra de vérifier que la température de vos chimies est idéale pour éviter des erreurs lors du développement de vos tirages photos.

  • Gants

    Une paire de gants en coton vous sera très utile pour manipuler vos négatifs sans les abimer.

  • Cuvettes

    Il vous faudra un lot de cuvettes de laboratoire (au moins 3) pour réaliser les différents bains de votre chimie. Après avoir exposé votre papier vous le plongerait tour à tour dans les différentes cuvettes. Optez pour des cuvettes ayant les dimensions maximales des tirages que vous prévoyez de réaliser.

  • Eprouvettes

    Un jeu d’éprouvettes graduées vous servira à préparer les bains de votre chimie. Il est nécessaire d’en posséder plusieurs, de différents dosages afin de gagner du temps lors de la préparation. Une éprouvette pour un produit chimique dilué.

  • Bidons de stockage

    Plusieurs bidons seront nécessaires pour préparer votre chimie et la stocker jusqu’à ce qu’elle soit épuisée. N’oubliez surtout pas que la chimie ne doit pas être jetée dans les canalisations ou la nature. Les déchetteries se chargent de la récupérer. Si vous préparez votre chimie à l’aide d’eau déminéralisée, conservez les gros bidons pour y verser votre chimie usée.

  • Pinces

    Un jeu de pinces avec embouts protecteurs pour attraper le papier après chaque bain sont nécessaires pour assurer un bon tirage sans risque. N’hésitez pas à prendre une pince par bain afin de ne pas contaminer le bain suivant.

  • Une table lumineuse

    Une table lumineuse est très utile dans un labo photo puisqu’elle vous permettra de sélectionner les négatifs dont vous souhaiteriez un tirage.

  • Un margeur

    Le margeur est un outil essentiel lors de l’utilisation d’un agrandisseur. Il permettra non seulement d’aplanir le papier mais également de créer des marges de sécurité sur vos tirages. Le margeur 24×30 à deux lames de Kaiser sera un investissement utile pour votre laboratoire photo maison.

  • Une ampoule rouge

    Une lampe inactinique, bien souvent de couleur rouge est l’un des éléments indispensables de toute chambre noire. Elle vous permettra d’y voir clair dans le labo sans risquer de voiler vos papiers photo.

 

– Les agrandisseurs et leurs objectifs

Lorsque l’on choisit de créer un laboratoire photo à la maison c’est toujours la partie « tirage » qui nécessité un plus grand investissement. Et c’est notamment à cause de l’agrandisseur. Ce sera la pièce maitresse de votre labo alors ne négligez pas sa qualité. Sur le marché de l’occasion on trouve de tout en ce qui concerne les agrandisseurs et leurs objectifs. Si vous ne voulez pas risquer d’acheter un vieux coucou ou que vous ne vous y connaissez pas assez, optez pour un agrandisseur neuf. Certes il vous en coûtera un peu plus cher au départ mais vous éviterez ainsi les désillusions.

Les agrandisseurs de la marque Kaiser ont fait leurs preuves. Les modèles VP 6005 System-V ou encore le VP 9005 System-V sont de bons investissements. Le 6005 accepte des optiques jusqu’à 80mm comme le Rodenstock Rogonar-S 50mm f/2.8 ou encore le Rodenstock Rogonar-S 75mm f/4.5. Le modèle VP 9005 peut quant à lui accepter des optiques jusqu’à 100mm.

 

– Pour numériser ses négatifs

Si vous ne souhaitez pas passer par la case « tirage » photo mais voulez quand même pouvoir partager vos photos sur internet, alors le mieux sera d’investir dans un scanner pour négatif.

Le scanner de films ProScan 10T sera idéal pour numériser vos diapositives et négatifs. Il dispose d’une résolution de 10 000 x 5 000 DPI et une densité de 3,9 Dmax. Avec une vitesse de numérisation inférieure à 7 min il conviendra autant aux professionnels qu’aux photographes amateurs. Vous trouverez davantage d’informations sur le scanner de films ProScan 10T rendez-vous sur sa fiche produit.

Et si jamais vous cherchez de nouvelles pellicules à tester pourquoi ne pas essayer celles-ci : pour le noir & blanc le film Ilford HP5 est une des références en la matière. Avec ses 400ISO il sera idéal pour shooter en extérieur. Ce film existe en format 35mm mais également en format 120mm. Côté couleurs vous pourrez vous laisser tenter par les classiques GOLD 200 de Kodak (parfaits pour une utilisation en extérieur par beau temps) ou encore le film Ultramax 400 de Kodak qui assure un grain fin et une belle reproduction des teintes de la peau.

 

Nous espérons que cet article vous aidera à créer un laboratoire photo à la maison digne de ce nom
et que vous apprécierez vous lancer dans cette belle aventure du monde argentique ! 

Guide d'achat matériel laboratoire photo 
Matériel labo
Tablette lumineuse
Papier photo argentique
Chimie photographique
Pellicules photo
Scanner de films
Avatar de Eloïse de MissNumerique
Auteur

Photographe & rédactrice web spécialisée dans le voyage, je partage avec mes lecteurs ma passion pour la découverte du monde et la photographie.

Écrire un commentaire

Retour en haut