Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Quel filtre pour quelle utilisation ?

Lorsque vient le moment d’acheter un filtre photo pour la première fois, on se retrouve face à une immense étendue de possibilités. Il en existe beaucoup de modèles, pour des objectifs et des usages différents. 
Les questions les plus récurrentes sont : Quel diamètre de filtre dois-je acheter ? Quelle est la différence entre les filtres UV, polarisants, protecteurs ? Mon filtre s’adaptera-t-il à tous mes objectifs ?

Nous allons essayer de répondre à un maximum de ces questions à travers cet article !

Pour ceux qui préfèrent les images aux mots, nous an a réalisé un petit tuto vidéo ci-dessous.
Pierre, responsable du magasin Miss Numerique, vous délivre ses connaissances sur le sujet !

Quel diamètre pour mon filtre photo ?

Chaque objectif a un diamètre qui lui est propre et il n’y a pas de règle concernant sa dimension. Pour ne pas vous tromper lors de votre achat, regardez directement sur l’avant de votre objectif. L’indication du diamètre de filtre y est généralement apposée autour de la lentille frontale sous cette forme : ø72.

Chez certaines marques, le diamètre est également indiqué à l’intérieur du bouchon avant de protection de votre objectif.
Lentille frontale d'un objectif photo CANON laissant apparaitre les caractéristiques principales de celui-ci

Plusieurs filtres à la fois ?

Certains filtres photo combinent plusieurs fonctionnalités, comme les filtres ND variables qui rassemblent à eux seuls plusieurs filtres ND.

Il faut néanmoins savoir que chaque filtre photo possède un pas de vis pour le fixer sur son objectif ainsi qu’un deuxième pas de vis sur sa face avant pour recevoir… eh oui, un autre filtre ! Vous pouvez donc superposer plusieurs filtres pour « mélanger » les effets.

Attention toutefois à ne pas multiplier les filtres sur votre objectif pour ne pas perdre significativement en qualité d’image.

Les principaux filtres photo

Le filtre protecteur

Comme son nom l’indique, il est uniquement destiné à protéger la lentille frontale de votre objectif.
Imaginez-vous en train de changer d’objectif lors d’une séance photo en extérieur et celui-ci tombe : votre lentille frontale est abîmée, voire cassée et votre objectif se retrouve totalement inutilisable. Avec un filtre protecteur, les dégâts peuvent être évités ou au moins minimisés.

Il protège de la casse ET forme une sécurité contre les embruns de la mer ou du sable. Pour les photo reporters qui n’ont pas l’envie ou le temps de remettre leur bouchon en place après chaque séance, le filtre protecteur sera un allié de poids puisqu’il protégera vos objectifs des rayures intempestives lors de transports dans un sac par exemple.

Le filtre UV (pour ultraviolet) 

Il offre une filtration des ondes électromagnétiques, en particulier des ultraviolets. Ce filtre fonctionne sur votre objectif de la même manière que la crème solaire agit sur votre peau : pour votre lentille, c’est une barrière de protection.

Il permet tout simplement de minimiser voire même de supprimer les reflets parasites qu’on peut observer en cas de forte intensité lumineuse. Mais, attention, il peut générer des flares assez gênants lors de photographies à contre-jour. Pour palier cela, nous vous conseillons l’ajout d’un pare-soleil qui limite au mieux ces reflets indésirables.

Le filtre ND (pour densité neutre)

C’est l’allié recommandé et même indispensable des photos dites en « pose longue ». Ce genre de photo est impossible à réaliser par le biais d’un post-traitement logiciel : désolé pour les experts mais Photoshop ou Lightroom ne pourront rien pour vous dans ce cas de figure, le filtre ND est O-BLI-GA-TOI-RE.

Pour utiliser au mieux ce filtre, il est fortement recommandé d’utiliser un trépied et d’avoir d’excellentes bases en terme d’exposition d’image, sous peine de se retrouver avec des photos sombres, pour ne pas dire totalement noires !
La gamme de filtres ND est vaste et se décline en fonction de l’indice de quantité de lumière filtrée, par exemple : ND 2, ND 4, ND 8, ND 16, ND 32, ND64, ND 100, ND 200, ND 400, ND 1000.

Le filtre ND permet de réduire la vitesse sans toucher à l’ouverture, le tout sans surexposer l’image. Voici ci-dessous l’effet obtenu sur une rivière avec, en premier plan des rochers et de l’eau qui coule. Les filtres ND sont indissociables de cet effet « fumée » et se retrouvent dans un bon nombre de photos de cascades.  Privilégiez les filtres ND 400 et ND 1000 qui vous assureront des temps de pose dépassant facilement les 30 secondes.

A noter que des filtres ND variables existent et s’utilisent très simplement. Pour intervenir sur l’intensité de filtration, il vous suffit de tourner la bague d’ajustement jusqu’à l’obtention de l’effet désiré. Simple et polyvalent, il se révèle d’une qualité optique moindre que le filtre ND classique mais permet une plus grande flexibilité lors de vos réglages.

Le filtre GND (pour densité neutre graduée)

A l’instar d’un filtre ND, il permet d’assombrir l’image mais uniquement une partie de celle-ci. Lors d’une séance photo de coucher de soleil, le filtre dégradé de gris évite de surexposer le ciel. Pour les poses longues, ajoutez un filtre ND au filtre dégradé de gris pour ne pas « cramer » les ciels !

Le filtre polarisant

Composé de deux bagues, il est LE filtre indispensable quelque soit votre utilisation, aussi bien photo que vidéo ! Il sert à atténuer les reflets en stoppant certains rayons lumineux en fonction de son orientation. Par conséquent, c’est très efficace lorsqu’il s’agit d’accentuer les contrastes et la saturation. Il permet aussi d’éliminer les effets de surexposition sur les surfaces mouillées. Les reflets plus complexes ne lui font pas peur : paysages enneigés, cours d’eau, etc…

Son utilisation est simple mais sa connaissance complète nécessitera quelques heures d’entrainement. Pour apprendre à vous en servir, vissez simplement le filtre polarisant sur votre objectif et, grâce à la seconde bague, augmentez ou diminuez l’effet de celui-ci.  L’utilisation de ce type de filtre fait perdre environ 1 à 2 IL de luminosité. Sa maîtrise est clairement soumise à quelques tests préalables.

Ceux qui souhaitent réutiliser les filtres qu’ils possèdent déjà, sur un objectif ayant un diamètre de filtre différent, le peuvent, grâce à des bagues d’adaptation. Pratique encore une fois pour ne pas surcharger son sac photo, elles sont simples d’utilisation et pourront vous dépanner à quelques occasions.

Conclusion

Il existe un filtre photo adapté à chaque pratique et chaque filtre se choisit en fonction du résultat souhaité.

Le but premier de cet article était de définir simplement les caractéristiques d’un filtre : Quel diamètre de filtre acheter ? / A quoi sert ce filtre ? / Peut-on utiliser plusieurs filtres en même temps ?

Auteur

Alex est un passionné de photo et de cinéma, fan de David LaChapelle et Christopher Nolan... CM chez Miss, il apparaît dans quelques vidéos et rédige des articles sur ce blog.

Écrire un commentaire

Retour en haut