Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Profoto présente son flash de studio mobile, le B10 Plus. Comme son nom l’indique, celui-ci reprend les fondamentaux du Profoto B10, un de nos systèmes d’éclairage favoris. Il s’en distingue principalement par sa puissance : elle double, tout simplement !

Le Profoto B10 en bref

Présenté en 2018, le Profoto B10 avait pour but de combiner la souplesse et la puissance des flashs de studio avec la mobilité des cobras. La torche et le système de pilotage se rapprochent des premiers en offrant une puissance de 250 Ws. Il est également compatible avec les parapluies, softbox et autres accessoires dédiés. Mais la batterie intégrée et le corps compact permettent de le glisser aisément dans un sac à dos, aux côtés de l’appareil photo ou de la caméra. Un vrai plus pour travailler sur le terrain, loin des studios.

Le B10 offre ainsi toutes les fonctions que vous attendez d’un éclairage de studio (pilotage à distance des fonctions, mode Freeze, lampe pilote LED IRC>90), pouvant être utilisée en vidéo ou sur le terrain, système monobloc, fixations polyvalentes, synchronisation haute vitesse). Il ajoute quelques bonus appréciables, comme la compatibilité avec une application pour iPhone.

Flash plus puissant

Le B10 Plus bâtit sur ces fondations. La principale évolution est sa tête plus puissante : le flash atteint désormais 500 Ws. Vous aurez donc encore plus de souplesse d’emploi, en particulier en extérieur. Si vous devez équilibrer un contre-jour face au soleil de midi ou éclairer un sujet très éloigné, c’est appréciable. Profoto annonce la possibilité de fermer le diaphragme à f/16,7 pour une distance de 2 m et une sensibilité de 100 ISO. Cela peut paraître modeste : un flash d’un nombre-guide de 33 fait la même promesse. Mais l’illumination est ici beaucoup plus large et homogène ; au total, l’éclair offre environ 10 fois la puissance d’un flash cobra classique.

La puissance accrue du B10 Plus donne plus de latitude de travail en plein soleil. © Profoto
La puissance accrue du B10 Plus donne plus de latitude de travail en plein soleil. © Profoto – Marie Bärsch

Bien entendu, un réglage est proposé, sur une plage de dix diaphragmes (la puissance minimale est donc environ 1/1000 du maximum). Le B10 Plus est conçu pour être installé à distance et piloté par un transmetteur Air Profoto. En utilisant par exemple une Air Remote TTL, le nouveau Connect ou un flash Profoto A1 en maître, vous pouvez commander l’exposition optimale directement depuis l’appareil photo. Le mode synchronisation haute vitesse permet de déclencher jusqu’au 1/8000 s. En séance de portrait, vous ne serez donc pas obligé de fermer le diaphragme pour éviter de surexposer un arrière-plan lumineux.

Les amateurs de rafale peuvent être inquiets, mais le temps de recyclage reste raisonnable : à pleine puissance, le B10 Plus peut fournir un éclair toutes les 2,5 s, contre 2 s sur le B10. Bien entendu, le temps de chargement varie avec la puissance : au réglage minimal, Profoto annonce un recyclage en 0,05 s.

Presque aussi compact

La puissance accrue s’accompagne d’une petite prise de volume. Le B10 fait 17,5 cm ; le B10 Plus monte à 23,5 cm. La masse du produit prêt à servir passe de 1,5 à 1,9 kg. En revanche, largeur et hauteur du tube restent identiques : 10 × 11 cm. Le B10 Plus conserve ainsi la promesse originelle du B10 : proposer un éclairage puissant dans l’encombrement d’un télézoom. Le modèle initial a la taille et le poids d’un gros 70-200 mm f/2,8 ; le nouveau est un petit 150-600 mm.

Le B10 Plus est six centimètres plus long que le B10.

Il faut également relativiser cet encombrement accru : pour une puissance de 500 Ws, l’équivalent traditionnel est le Profoto B1X, qui dépasse les 30 cm de long et atteint 3 kg avec sa batterie ! Le B10 Plus reste donc une solution particulièrement maniable pour sa puissance. Ainsi, il peut être utilisé à main levée sans demander l’assistance d’un Hercule. Notez que, comme son prédécesseur, l’adaptateur fourni permet de le placer sur un pied d’éclairage classique, mais aussi sur n’importe quel support photo à pas de vis standard, du trépied au Gorillapod.

En vidéo : le même

Si la partie flash voit sa puissance doubler, ce n’est pas le cas des LED chargées de l’éclairage continu. La lampe pilote reste à 2 500 lumens, comme sur le B10. Elle propose toujours la variation de la puissance sur un facteur 10 et le réglage de la température de couleurs de 3000 à 6500 K. L’indice de rendu des couleurs est supérieur à 90 quelles que soient la puissance et la température sélectionnées : une lumière de qualité qui garantit des couleurs fidèles, faciles à étalonner.

Profoto B10 Plus de trois quarts face.

L’avantage, c’est qu’ainsi, l’endurance reste généreuse : l’éclairage continu peut fonctionner pendant 75 minutes avant que la batterie ne soit vidée. Ce n’est pas le cas du flash qui voit son autonomie divisée par deux, 200 éclairs à pleine puissance, réduction logique puisque la puissance a été multipliée par 2. Notons tout de même qu’à réglage identique, la durée de vie devrait être similaire : à 250 Ws, il faut s’attendre à environ 400 déclenchements.

Modernité, j’écris ton nom

Les flashs communiquent avec les appareils photo, c’est désormais acquis et un nouveau système entièrement manuel serait surprenant. Mais les Profoto B10 et B10 Plus vont plus loin : ils peuvent également échanger avec un smartphone Bluetooth.

La liaison Bluetooth n'est bien sûr pas obligatoire : le B10 Plus propose l'interface classique des flashs Profoto et fonctionne avec les mêmes télécommandes.
La liaison Bluetooth n’est bien sûr pas obligatoire : le B10 Plus propose l’interface classique des flashs Profoto et fonctionne avec les mêmes télécommandes.

Cette liaison Bluetooth et l’application iOS dédiée permettent d’effectuer des réglages de lumière avancés, plus simplement et intuitivement que depuis l’appareil ou la télécommande. Elles peuvent aussi servir à photographier à l’aide de votre smartphone.

Enfin, elles permettent de mettre à jour facilement le firmware de votre flash, pour profiter des corrections de bugs et d’éventuelles nouvelles fonctions. Si vous n’avez pas de périphérique iOS, le port USB-C permet de réaliser les mises à jour depuis un ordinateur.

Kits et accessoires

Comme le B10, le B10 Plus sera proposé sous deux principales formes. Le kit de base, comportant un B10 Plus, sa batterie et son adaptateur, coûtera 1999 €. Pour sa part, le kit Duo, associant deux B10 Plus, leurs batteries et adaptateurs et un sac à dos adéquat, vaudra à 3995 €. Profoto vendra également un étui dédié à 99 €.

Le kit Duo, avec sac à dos fourni.
Le kit Duo, avec sac à dos fourni.

Sur le plan des accessoires, les options sont larges. Comme le B10, le B10 Plus est compatible avec tous les modeleurs, diffuseurs, réflecteurs, softbox, nids d’abeilles, bols, snoots, gélatines… du système OCF. Toutefois, grâce à sa puissance le B10 Plus peut recevoir une partie de la gamme des façonneurs de lumière RFI. Ce sont plus de 120 références que Profoto propose pour donner à votre lumière exactement la forme, l’intensité, la caractère que vous souhaitez.

Les modeleurs habituels, comme ce parapluie réflecteur, sont parfaitement compatibles avec le B10 Plus. © Profoto
Les modeleurs habituels, comme ce parapluie Deep, sont parfaitement compatibles avec le B10 Plus. © Profoto – Marie Bärsch

À peine plus encombrant, plus efficace grâce à sa puissance accrue et toujours aussi souple d’emploi avec les innombrables accessoires compatibles, le B10 Plus confirme et étend l’intérêt du B10.

Auteur

Traducteur, journaliste, pilote privé. Passionné de photo et de cinéma, docteur en binge-watching, mais surtout fasciné par tout ce qui vole, du martinet au Boeing 747. Considère qu'un 200 mm, c'est un grand-angle.

Écrire un commentaire

Retour en haut