Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Plus simples, plus fiables, dédiés à la vidéo et au son, les matériels « sans fil » offrent un large panel de possibilités pour faciliter les tournages en solo ou en équipe. Que vous soyez pros ou amateurs éclairés, ces solutions s’adaptent à tous types de vidéo.

 

Les micros HF font partie depuis longtemps de l’équipement du vidéaste

La percée des matériels « sans fil »

Prise de son, retransmission en direct, mise au point, cadrage/monitoring, motion/mouvements de caméra, éclairages… Tous les éléments techniques d’un tournage peuvent aujourd’hui être pris en charge par les technologies sans fil. Si leur principe de fonctionnement (une connexion HF ou Wifi permettant de contrôler une fonction) a peu évolué, leur simplicité et surtout leur fiabilité d’utilisation s’est beaucoup améliorée. Le HF permet de travailler en équipe réduite, de contrôler plusieurs aspects d’un tournage à distance, voire de proposer un retour image et/ou son en direct à un client présent sur le tournage par exemple. Idem pour la technologie Wifi plus adaptée à la transmission sans fil d’un signal vidéo.

Quid du HF ?

Quand on parle tournage sans fil, on pense surtout au « HF », qui se traduit soit par « hautes fréquences » soit par « hors fil ».  Une liaison HF est une liaison radio qui permet de transmettre un signal sans passer par l’intermédiaire d’un câble, de la même façon que votre connexion WiFi remplace le câble Ethernet qui relie votre ordinateur au modem.

Petite précision d’ordre purement technique : en fait, on n’utilise pas la haute fréquence proprement dite dans les matériels sans fil, mais des fréquences dites supra ou ultra haute-fréquence. Ce qui correspond aux bandes de fréquences disponibles – selon les pays -, pour une liaison entre un émetteur et un récepteur. Les liaisons HF utilisées aujourd’hui en prise de son prennent de moins en moins de place dans le spectre radio. Grâce à de nouvelles technologies embarquées (large plage de fréquences, émission du signal en numérique, analyseur), il n’y a plus de limitations techniques à utiliser des modules HF. A ceci près que vous devez choisir un matériel adapté aux bandes de fréquences disponibles en France.

Testez les fréquences avant de tourner

Avant de tourner, pensez à faire un test pour vérifier que dans le même périmètre, la fréquence que vous utilisez ne l’est pas déjà par une autre personne ou équipe de tournage. Le cas peut se poser notamment lors de salons ou de manifestations grand public.

Les kits émetteur-récepteur HF des grands marques du marché intègrent généralement un micro. Mais il existe de nombreuses possibilités de types de prises de son à distance, en reliant le récepteur HF à une caméra, à une régie son ou à un enregistreur numérique.

Les fréquences HF autorisées

En France, c’est l’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications électroniques et des postes) qui gère l’attribution des fréquences aux équipements de type micros HF, retours de scène, etc… Aujourd’hui, de nouvelles bandes de fréquences sont à disposition, l’arrivée de la TNT et de la 4G ayant nécessité une refonte du spectre.

Les fréquences utilisables depuis juillet 2019 pour les micros HF sont les suivantes :

  • 174 à 223 MHz : bande VHF
  • 470 à 694 MHz : bande UHF

Auxquelles s’ajoutent :

  • 822 à 832 MHz
  • 1785 à 1805 MHz

Les fréquences suivantes sont interdites aux micros HF et réservées aux services mobiles :

  • 694 à 790 MHz
  • 791 à 821 MHz
  • 832 à 862 MHz

Les micros HF pour le tournage sans fil 

C’est l’élément le plus connu du tournage sans fil. Depuis longtemps, une marque comme Sennheiser propose des équipements dédiés à l’audio pour la vidéo. Un ensemble micro HF se compose d’un émetteur, relié à un micro (à main, cravate, serre-tête, canon…), et d’un récepteur connecté à votre caméra ou à votre DSLR. Il n’enregistre pas mais se contente d’envoyer le signal audio à distance, sur une portée de quelques mètres à plusieurs centaines de mètres pour les modèles les plus avancés. L’univers du micro HF a évolué ces dernières années. De nouvelles marques sont arrivées sur le marché, proposant des systèmes plus simples, plus compacts et aussi moins onéreux.  C’est le cas de Rode, avec des systèmes d’entrée de gamme très simples et très abordables. Ou de Saramonic, qui propose un astucieux combo composé d’un émetteur et de 2 récepteurs, très pratique pour enregistrer deux personnes en parallèle, dans le cas d’une interview par exemple.

Un seul émetteur pour deux récepteurs : la solution Saramonic

Sennheiser, bien connu chez les professionnels avec son ensemble EW112 P G4, dispose dans son catalogue fourni d’un modèle plus simple et très efficace : la série AVX qui a la particularité de fonctionner en mode quasiment automatique. Plus besoin de régler la fréquence de transmission, ni le niveau audio de votre micro. En outre, Il s’allume et s’éteint automatiquement avec votre caméra, économisant ainsi la batterie.

Transmission et live vidéo

Autrefois réservée à des systèmes professionnels haut de gamme très onéreux, la possibilité de visionner sans fil le signal vidéo d’une caméra s’est démocratisée avec les smartphones et les tablettes. Des boîtiers comme le Lumix GH5 ou les Sony Alpha disposent d’applications offrant une commande à distance des fonctions vidéo : enregistrement, pause, focus, zebras, lut… Attention, il peut y avoir un temps de latence avec ces applications qui fonctionnent via une liaison Wifi ou Bluetooth.

La solution de transmission sans fil d’un signal vidéo d’Accssoon

Plus professionnelle, la solution d’Accsoon, avec son transmetteur vidéo HF HDMI Cineye, transforme vos appareils iOS ou Android en moniteurs avec une portée jusqu’à 100m ! Il fonctionne en Wifi 5 Ghz, et peut transmettre sans-fil le signal jusqu’à 3 appareils mobiles en simultané.

Sur un tournage sans fil, visionner mais également transmettre le signal vidéo est possible. Sur plusieurs caméras Sony, par exemple, comme le modèle PXW-Z90, la transmission baptisée Ustream® vous permet de partager les scènes en direct, sans mélangeur externe. Avec la possibilité d’envoyer directement ce signal en live streaming vers les réseaux sociaux, Facebook et Twitter notamment. D’autres constructeurs offrent cette possibilité, comme JVC et Panasonic. Pas de solution encore disponible sur DSLR par contre.

Plusieurs caméras Sony permettent une transmission live du signal vidéo

Autre possibilité : transmettre le signal vidéo d’une ou de plusieurs caméras via un récepteur sans-fil HDMI/SDI, pour l’envoyer par exemple sur des écrans lors d’une convention ou d’un événement. Le modèle proposé par la marque Hollyland, alimenté par des batteries Sony NPF ou via DC 12V, est capable de transmettre un flux Full HD sur une portée de 120 m.

Mise au point assistée pour le tournage sans fil

Le follow focus sans fil, très utilisé au cinéma, commence à se diversifier

Autre fonction à adopter le sans fil, la mise au point follow focus pour des optiques photo ou cinéma, qui permet de contrôler à distance le focus, soit à partir de l’écran de la caméra ou du DSLR en mode solo, soit sur un écran externe. Dans le cinéma, ce mode sans fil facilite le travail dévolu à l’assistant pointeur, qui est un métier spécifique. Petit truc pour une solution accessible : coupler l’Accssoon Cineye avec un follow focus sans fil pour avoir le monitoring sur écran externe.  

Le kit Tilta Nano Focus peut équiper de nombreux stabilisateurs

Pour un tournage institutionnel, de reportage ou de mariage avec stabilisateur, se concentrer sur la mise au point est également un vrai plus. La marque Tilta, qui révolutionne le domaine du follow focus sans fil, propose une large gamme de modèles wireless, du Nano Focus au kit Tilta Nucleus M. Celui-ci autorise le contrôle de la mise au point, mais aussi de l’iris ou du zoom. Autres choix : les modèles de follow focus Moza, dont le kit iFocus permet un décalage de la mise au point et un zooming automatiques.

Nucleus, le haut de gamme du follow focus

Motion control/mouvements de caméra

Le motion control, ou motion, issu des superproductions hollywoodiennes, c’est le contrôle programmé d’un ou de plusieurs mouvements de caméras complexes. Comme par exemple un travelling précis sur un objet ou un visage. Contrôlé par ordinateur, le motion offre des mouvements de caméra qui peuvent être répétées autant de fois que nécessaire, notamment dans le cas de tournage sur fond vert.

La marque Edelkrone est spécialisée dans les systèmes de mouvements de caméras synchronisées sans fil

A la frontière du domaine professionnel et du grand public, Edelkrone a conçu des systèmes de têtes panoramiques motorisées, qui, associées à des rails ou des chariots (sliders, dollys, jibs), offrent un suivi des objets avec mise au point automatique. Leur connectivité sans fil ouvre une possibilité infinie de mouvements. Les appareils s’interconnectent instantanément à l’aide d’une application sur smartphone permettant de les contrôler simultanément.

La fin du filaire ?

Les technologies sans fil sont sans aucun doute appelées à se développer. Plus que jamais, des équipes réduites ou un cameraman travaillant en solo peuvent maîtriser avec ces technologies sans fil différents types de prises de vue et de son de scènes de fiction, de clips ou de reportages. En bénéficiant de précision et de compacité pour leurs set-ups vidéo et son. Encore faudra-t-il prévoir des batteries et recharges de piles pour conserver son autonomie, car tous les systèmes sans fil en sont grands consommateurs !

Écrire un commentaire

Retour en haut