Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Leica présente le M11, son nouvel appareil photo télémétrique. Poursuivant l’évolution annoncée par le M10-R, il pousse la définition à 60 MP. Il est également modernisé en profondeur, avec le Wi-Fi 5 GHz, une batterie bien plus généreuse et un poids revu à la baisse.

Ergonomie : le Leica M11, un authentique M

La lignée M étant réputée pour son style intemporel, le M11 reprend fidèlement son allure historique. Les dimensions du boîtier sont virtuellement identiques à celles des M10, et donc des anciens M argentiques. Le viseur télémétrique trône naturellement dans l’angle. Comme sur le M10, il offre un grossissement de 0,73× et couvre le champ d’un 28 mm. Il peut afficher les cadres 28 et 90 mm, 35 et 135 mm, ou 50 et 75 mm, avec un mécanisme de correction de la parallaxe optimisé pour une mise au point à deux mètres.

Leica M11 noir et argent
Le design des Leica M, une icône depuis 1954.

L’ergonomie reprend les canons de la lignée. Le barillet de réglage de la vitesse d’obturation et le sélecteur de sensibilité ISO sont toujours présents sur le capot supérieur. Au dos, vous retrouverez une molette pour le réglage fin des paramètres de prise de vue, un joystick et trois accès directs : menu, images enregistrées et fonctions. Les utilisateurs de M précédents ou de SL2 retrouveront donc vite leurs marques.

Dos du Leica M11
Le dos du M11, doté d’un écran tactile, reprend l’ergonomie des SL2 et Q2.

Pour autant, certaines évolutions sont notables. Le M11 noir reçoit ainsi un capot supérieur en aluminium, et non en laiton comme la version argentée et les modèles précédents. Résultat : 100 grammes gagnés sur la balance ! Le M11 noir s’affiche ainsi à 530 g, batterie et carte mémoire comprises. Il est donc à peine plus lourd que l’ultra-léger Sony α7C. La version argentée, avec son capot en laiton, pèse quant à elle 640 g.

Technologie : une modernisation profonde

Sous son conservatisme esthétique, le M11 cache une véritable révolution intérieure. Un détail qui simplifiera la vie : un port USB-C permet désormais de charger ou d’alimenter l’appareil, ainsi que de transférer des fichiers. La connexion sans fil est également modernisée, avec le Bluetooth Low Energy et le Wi-Fi en 2,4 GHz et en 5 GHz (après mise à jour du firmware au second semestre). Cela assurera donc une communication plus simple, fluide et réactive avec l’application Leica Fotos. Les transferts prendront moins de temps et les données de localisation du smartphone seront intégrées aux images. Les utilisateurs d’iPhone apprécieront un détail supplémentaire : une mise à jour en fin d’année permettra de relier directement le M11 à un téléphone, avec un câble, pour des débits encore plus élevés.

Connexion USB-C du Leica M11
Grande nouveauté : la liaison USB-C vers un PC ou (mise à jour au second semestre) un iPhone.

L’autre révolution concerne l’autonomie. La capacité de la batterie grimpe à 1800 mAh, assurant 700 photos selon la norme CIPA. Leica a en outre économisé de l’énergie en éliminant… la cellule photosensible ! C’est désormais le capteur de prise de vue qui mesure la lumière. Outre la consommation inférieure, ce changement majeur améliore l’utilisation de l’appareil. Non seulement le boîtier en est allégé, mais cela permet une mesure de lumière bien plus fine : le M11 inaugure un mode multizone en visée télémétrique, inimaginable avec la cellule traditionnelle. L’habituelle pondérée centrale est évidemment toujours présente, de même qu’une mesure spot.

Nouveau capteur : 60 MP, pas moins !

C’est évidemment la nouveauté la plus remarquable. Le M10 original, lancé en 2017, comptait 24 mégapixels – une définition suffisante pour bien des applications. Puis, il y a deux ans, le M10-R menait la version couleur au même niveau que le M10 Monochrom avec ses 40 MP. En passant à 60 MP, Leica égale le record de définition pour un appareil plein format établi par le Sony Alpha 7R IV.

Plage dynamique du Leica M11
En M-DNG et S-DNG, la plage dynamique atteint 15 IL pour gérer les scènes les plus contrastées. © Leica

La sensibilité de base descend à 64 ISO, le maximum allant à 50 000 ISO. La plage dynamique atteint 14 IL en pleine définition. Les fichiers RAW, au format DNG, sont logiquement enregistrés en 14 bits. Ils pèsent environ 100 Mo chacun, un poids élevé qu’il sera heureusement possible de réduire en se contentant d’une définition inférieure.

Matrice quad-Bayer et fusion de pixels
La matrice « quad-Bayer » simplifie la fusion de pixels pour proposer des RAW de définition réduite.

En effet, Leica inaugure les modes M-DNG et S-DNG. Le fichier compte alors 36 ou 18 MP, respectivement, pour un poids réduit à environ 40 et 20 Mo. La marque ne détaille pas le fonctionnement de ces RAW allégés, mais précise que l’ensemble du capteur reste utilisé. Celui-ci reçoit à cette fin une matrice de Bayer modifiée, où chaque filtre couvre quatre pixels. Déjà utilisée entre autres sur les smartphones haute définition, cette matrice « quad-Bayer » simplifie la fusion de pixels. Leica annonce ainsi une plage dynamique légèrement accrue (15 IL) et un bruit numérique réduit aux définition M et S. Pour ceux qui n’ont pas toujours besoin de la définition maximale, le M11 devrait donc être aussi utilisable que le classique M10.

« Live View » revu et loupe stabilisée

Le nouveau capteur et le nouveau processeur permettent également des améliorations notables dans un domaine inattendu : la visée électronique. Celle-ci propose naturellement toujours les assistances comme le focus peaking, mais aussi différents recadrages. Il est ainsi possible de réduire la définition des images à 39 MP pour obtenir un facteur 1,3×. Un 35 mm cadre alors comme un 45 mm, et l’affichage sur l’écran ou le viseur externe Visioflex reflètent évidemment ce cadrage plus serré. En descendant à 18 MP, le facteur passe à 1,8× : le même 35 mm cadre donc comme un 63 mm.

Live View du Leica M11
La stabilisation numérique rend la loupe en « live view » plus simple à utiliser.

Notez donc en particulier qu’à 18 MP, vous avez désormais le choix entre recadrage (avec aperçu électronique et exposition optimisés pour ce format) et plein format (avec sensibilité améliorée et possibilité d’utiliser le viseur télémétrique).

Dernière innovation dans ce domaine : l’aperçu sur l’écran profite d’une stabilisation électronique. Cela permettra de cadrer et de faire le point précisément plus confortablement, en particulier en photographiant de près à main levée.

Digérer la définition

Pour gérer au mieux les 60 MP, Leica compte sur un nouveau processeur d’image Maestro III, à la fois plus rapide et plus économique en énergie. Celui-ci permet de conserver la cadence de 4,5 im/s à la définition maximale, pendant trois secondes au moins.

Capot supérieur du Leica M11
L’obturateur mécanique monte au 1/4000 s. En obturation électronique, il est possible de pousser au 1/16000 s.

Si Leica ne propose toujours qu’un seul emplacement SD, celui-ci accepte les cartes UHS-II pour de meilleurs débits. Et, surtout, la mémoire interne fait un bond : avec 64 Go, le M11 peut enregistrer plus de 500 photos, en DNG à la définition maximale, sans carte mémoire !

En combinaison avec l’endurance spectaculairement accrue, le M11 sera donc idéal pour partir photographier en toute sérénité, sans s’encombrer d’accessoires.

Le Leica M11, une révolution maîtrisée

En somme, le M11 est une véritable révolution intérieure, plus que ne le fut le M10 il y a cinq ans. Si l’ergonomie évolue essentiellement par petits détails, l’électronique change jusque dans ses principes fondamentaux, avec en particulier l’élimination de la cellule et la mesure de lumière confiée au capteur et au processeur d’images.

La définition accrue n’est pas nécessairement un argument essentiel pour les possesseurs de télémétriques, mais Leica a tout fait pour qu’elle ne s’accompagne d’aucun inconvénient. Si elle ne vous intéresse pas, vous pouvez parfaitement vous contenter définitivement de 18 MP. Mieux : vous profiterez alors d’un rendu optimal sur les scènes très contrastées et en haute sensibilité !

Leica M11 noir dans son étui cuir

Cette fusion de tradition et de modernité a naturellement un prix : le Leica M11 sera vendu 8350 €. Divers accessoires sont également proposés.

Nouvelle gamme Leica M11 
Leica M11 NoirAcheter
Leica M11 ArgentAcheter
Poignée Arca SwissAcheter
Repose-pouceAcheter
Étui  en cuir végétalAcheter
Protection de l'écranAcheter
Viseur électronique Visoflex 2Acheter
Batterie pour M11 noirAcheter
Batterie pour M11 argentAcheter
Chargeur de batterieAcheter
Câble USB-C - iPhoneAcheter
Avatar de Franck Mée
Auteur

Traducteur, journaliste, pilote privé. Passionné de photo et de cinéma, docteur en binge-watching, mais surtout fasciné par tout ce qui vole, du martinet au Boeing 747. Considère qu'un 200 mm, c'est un grand-angle.

Écrire un commentaire

Retour en haut