Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Xavier Navarro, ancien photographe professionnel de mariage et fondateur de la plateforme d’e-learning Empara, vous explique ici son approche du portrait en contre-jour et comment il joue avec la lumière, les ombres et le placement de son modèle.

Situation 1 : Kick light et réflexion par le bas 

Mettons-nous en situation et imaginons que nous plaçons notre modèle devant une fenêtre, celle-ci projetant une lumière extrêmement forte sur le sol, devenant lui-même une source de lumière qui est renvoyée vers le modèle. C’est un peu comme si nous avions une kick light, cette fameuse lumière provenant derrière le modèle et illuminant son contour et un réflecteur. Le problème qui se pose est que la lumière renvoyée l’est par le bas, créant des ombres (disgracieuses). Rappelez-vous petits lorsque vous mettiez votre lampe torche sous votre menton pour faire peur à vos frères et sœurs 😉 C’est exactement le même rendu.

Comment palier les ombres ?

À vrai dire, on ne peut pas vraiment les palier mis à part l’orientation de la tête du modèle.

  1. Chercher à mettre la tête en arrière demandera tout de même un travail de retouche pour atténuer la lumière sous le menton et le nez.
  2. Mettre la tête droite éclairera beaucoup trop le nez et forcera l’ombre au milieu du visage.
  3. Incliner la tête sera le meilleur angle car cela viendra éclairer le visage de façon homogène et uniforme.
portrait en contre-jour avec reflets
Photos du modèle avec inclinaison de la tête

Nota : Attention aux filtres qui peuvent accentuer le flare (lorsque la lumière rentre dans la lentille). Il est préférable de retirer son filtre pour un flare beaucoup plus flatteur. Cela dépend bien entendu des filtres que vous utilisez.

portrait en contre-jour avec flare
Photo avec filtre // sans filtre

Selon les inclinaisons de tête de votre modèle et les inclinaisons de votre appareil, vous pouvez être en sous-exposition ou en sur-exposition. Pas d’inquiétude, vous pourrez toujours le corriger en post-traitement. Mais vous pouvez aussi “choisir” de cramer les blancs si vous souhaitez une image plus exposée dès la prise de vue.

Situation 2 : Faire déplacer le modèle

En demandant à votre modèle de marcher et d’avancer vers vous, le sol reflètera moins la lumière étant donné qu’il sera loin de la source de lumière. L’exposition va donc chuter. Il suffit donc de compenser l’exposition à mesure qu’elle va avancer vers vous et que vous reculez. Pour cela, maintenez votre index sur la molette paramétrant la vitesse et baissez la vitesse à mesure qu’elle avancera vers vous pour avoir plus de lumière et une meilleure exposition. 

portrait en contre-jour en mouvement
Comparaison de l’exposition des photos selon la position du modèle

Ne vous enfoncez pas dans la pénombre mais essayez de trouver le “sweet spot”, l’endroit le plus adéquat pour une lumière douce, sans avoir à pousser trop dans vos paramètres et générer trop de grain ou un flou de bougé (maillage interne).

Exploiter la lumière et l’environnement

Cherchez toujours à libérer le visage de votre modèle afin de mettre l’accent sur lui, un arrière-plan “uni” sera parfait. Ensuite, bougez ce qui vous déplait ou changez d’angle. Afin de varier les images et les portraits, pensez aussi à changer de perspective : face au modèle, par en-dessous, plan d’ensemble, américain ou portrait serré, utiliser un premier plan… Cela permettra une diversité d’images qui plaira à votre modèle et lui laissera du choix. Enfin, n’hésitez à utiliser l’environnement, les fenêtres, les poutres apparentes afin d’enrichir votre prise de vue et créer des cadres dans le cadre.

portrait en contre-jour en plan américain
Plan américain // Plan d’ensemble // Background uni // Utilisation d’un premier plan
portrait serré en contre-jour
Portraits serrés

Attention lorsque vous faites des repérages. Rendez-vous sur les lieux aux mêmes horaires que ceux de votre session. Si vous venez shooter en pleine journée alors que vous aviez visité le lieu en soirée par exemple, la lumière sera très différente. Pour la petite astuce, pensez à shooter un objet avec la même ouverture que celle que vous utiliserez avec votre modèle et à la même distance pour simuler le vrai rendu de ce que vous donnera le background avec la profondeur de champ désirée. En effet, shooter l’environnement dans son ensemble de façon nette ne vous permettrait pas de vous projeter avec votre modèle.

Situation 3 : Utiliser un réflecteur naturel

Essayons maintenant une lumière réfléchissante. La lumière est derrière le modèle, frappe sur un mur derrière moi (donc face au modèle) et réfléchit sur lui. C’est comme si le mur était une énorme soft box qui produisait de la lumière. À vous de vous orienter et d’orienter votre modèle pour l’utiliser de face ou de côté.

De même, n’hésitez pas à communiquer avec votre modèle et expliquez-lui la logique de la lumière que vous avez repérée afin qu’il puisse comprendre comment se comporter et bouger.

portrait en contre-jour avec softbox
Photos du modèle avec réflecteur naturel
portrait en contre-jour avec lumière qui frappe sur le mur et éclaire le modèle
Exemple d’utilisation d’un réflecteur naturel : la lumière frappe sur le mur et vient éclairer le modèle

Montrer ses images ou pas au modèle

Le risque est de complexer le modèle si vous les montrez en début de séance et/ou que vous débutez. Si vous avez confiance en votre maîtrise et vos images, alors n’hésitez pas, cela le rassurera (et vous aussi par la même occasion). Sinon, faites preuve de diversion pour ne pas casser le flow que vous mettez sur le shoot 🙂 

Situation 4 : Repérer les rayons de lumière   

Baladez-vous et repérez les rayons de lumières intéressants pour créer des images différentes. Veillez à toujours à avoir une partie de la lumière qui vienne illuminer votre modèle, cela permettra des reflets dans les cheveux, un contraste sur le visage, un joli profil…

portrait en contre-jour, effets de style avec reflets
Photos du modèle avec des rayons de lumière intéressants

Matériel utilisé : Canon R5 et Canon RF 50 mm f/1.2

 

Nous avons vu dans cet article comment utiliser la lumière et jouer avec pour ses portraits.  Vous pouvez retrouvez  ce tutoriel en format vidéo sur notre chaîne YouTube :

Cette session de prise de vue est extraite de la formation : « Comprendre et maîtriser son appareil photo », disponible sur www.empara.fr.

À propos d’Empara

Empara est une plateforme d’e-learning pour photographes. Les formations Empara s’adressent à tous les photographes, du passionné au professionnel, qui souhaitent apprendre et progresser. Plus de 4000 photographes amateurs et professionnels se forment aujourd’hui sur Empara.

Empara repose sur un concept innovant et de partage : toutes les formations sont diffusées une première fois en lives gratuits. Ces lives permettent à des centaines de photographes de suivre les formations et poser leurs questions en direct. Les formations sont ensuite ajoutées au catalogue pour un accès réservé aux abonnés.

Le catalogue dispose aujourd’hui de plus de 60 formations et 750 heures de vidéos pour aider les photographes aussi bien dans la technique photo que la gestion business avec des situations réelles dans lesquelles les formateurs photographes partagent les secrets de leurs réussites.

Avatar de MissNumerique
Auteur

Écrire un commentaire

Retour en haut