Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Le street art, vous connaissez ? Et la street art photographie, vous pratiquez ? De la définition du Street Art à la prédisposition technique et intentionnelle, en passant par le droit à la propriété intellectuelle, on vous dit tout. On n’a pas résisté en fin d’article, à vous suggérer du matériel adéquat pour cette pratique très riche, culturellement parlant.

Qu’est-ce que le Street Art ou Art Urbain ?

Le Street Art fait référence à toutes les œuvres visuelles que l’on peut apercevoir dans les rues de nos villes. Ces œuvres peuvent être extrêmement variées. On pense spontanément aux graffitis traditionnels, sculptures ou encore pochoirs de peinture. La Street Art Photographie inclut également toutes les œuvres visuelles composées de LED, de mosaïques, projections vidéo ou stickers art.

Souvent non autorisé par les services publics, les auteurs ou plutôt artistes transgressent les lois pour afficher un travail indépendant, sans aucune affiliation politique ou publicitaire. La volonté de l’artiste se résume souvent à la transmission d’un message direct avec le public. Vous connaissez certainement quelques artistes de street art : les pochoirs de Banksy, les œuvres de Eduardo Kobra, Daleast, Shepard Fairey, Miss Tic, Keith Haring ou encore les français JR (portraits noir et blanc) et Philippe Echaroux ( projections vidéos).

Street art photographie de Linda Xu
Street art photographie de Linda Xu

Propriété intellectuelle et Street Art Photographie

Au nom de la propriété intellectuelle, les règles générales du droit vous imposent de demander l’accord des auteurs de l’oeuvre de street art que vous souhaitez photographier.

Le problème, c’est que bien souvent ces œuvres magnifiques sont réalisées illégalement et constituent une dégradation avérée du bien sur laquelle elle repose. Les coordonnées téléphoniques sont rarement inscrites au bas de l’oeuvre.

Si l’utilisation de vos clichés dans un contexte familial ne souffre d’aucune ambiguïté, une diffusion autre peut poser question morale. On peut légitimer ses actions photographiques et se dire que l’artiste ne peut vous attaquer devant des tribunaux, car lui-même est passible d’une infraction.

Cependant, en mettant de côté le droit, se pose une vraie question morale. Ai-je le droit de récupérer un bénéfice commercial de l’oeuvre créative d’un artiste sans son approbation ? Je vous laisse trouver votre propre réponse.

 

La photographie Street Art en pratique

Illustration de street art photographie

La prise de vue en Street Art Photographie impose de maîtriser l’art de la perspective. Les photographes d’architecture seront à coup sûr plus à l’aise dans ce registre urbain.

3 possibilités s’offrent à vous pour une photo de street art :

  • Photographier l’oeuvre dans son environnement
  • Photographier l’oeuvre et des éléments humains proches
  • Photographier l’oeuvre en plan serré

Si le plan serré requiert peu de réflexion sur la composition photographique, il permet à l’oeil de se concentrer sur l’essentiel. Le problème de cette technique, c’est que l’on ne se rend pas compte de la surface réelle occupée par l’oeuvre. Il en est tout autre pour immortaliser l’oeuvre dans son contexte.

L’intérêt de la street art photographie ne se limite pas à une simple photographie souvenir. Votre cliché doit raconter une histoire ou représenter une situation. Ce n’est pas parce que vous vous éloignez de votre sujet principal que celui-ci perdra sa force visuelle, bien au contraire. Jouez avec les éléments. Renforcez les symétries. Intégrez subtilement des détails. Mélangez à votre guise les règles d’une composition impactante. Bref, construisez votre image.

Street art photographie de Marina Salles
Street art photographie de Marina Salles

La patience d’une prise de vue

Ce n’est pas parce que votre sujet principal est fixe, que la prise de vue sera rapide. Donnez vie à une image de street art n’est pas aisé, loin de là. En fait, le seul réel avantage réside dans le fait que votre sujet ne bougeras pas. Cela vous donne la possibilité de multiplier les prises de vue dans le temps. Revenir le jour suivant ou la semaine d’après. Découvrez, lors de vos multiples sorties, la façon dont l’oeuvre s’habille de lumière. Sachez toutefois que le soleil n’est pas vraiment l’ami de ces réalisations verticales. Soyez original dans vos compositions mais aussi dans votre lumière. Ne succombez pas à l’apparente facilité.

De la street art photographie à la street photographie il n’y a qu’un pas. Vous souhaitez inclure une dimension humaine ? Alors patientez et attendez l’opportunité d’une situation.

Qui a dit qu’une image devait être totalement nette ? Rajoutez ou alors suggérez le mouvement au milieu de toute cette immobilité.

Street art photographie de Viktor Nikolaienko
Street art photographie de Viktor Nikolaienko

Quel matériel pour la Street Art Photographie

En partant du postulat que la street art photographie se pratique en grande partie en milieu urbain, le photographe cherchera à se fondre dans son environnement.

La faible quantité de matériel photo est le deuxième pré-requis de cette pratique. Un boîtier au capteur APS-C, micro 4/3 ou même un compact expert sont un excellent choix. Les capteurs APS-C ou micro 4/3 requièrent des optiques moins lourdes et volumineuses (à ouverture égale) que leurs homologues Full frame. Ce matériel permet d’être facilement transporté dans des sacs discrets et design.

Le transport de votre matériel

Voici 2 sacs que j’aime beaucoup, qui ne vous donneront pas un look de reporter photo mais qui répondront à vos besoins photographiques.

Sac photo Everyday Messenger de Peak Design
Sac photo Everyday Messenger de Peak Design
Sac d'épaule Retrospective 7 V2 ThinkTank
Sac d'épaule Retrospective 7 V2 ThinkTank
Sac photo Everyday Messenger de Peak Design ouvert
Sac d'épaule Retrospective 7 V2 ThinkTank ouvert

Le boîtier

On l’a évoqué un peu plus haut, la street art photographie peut se pratiquer avec un large choix d’appareils photo. Pas de conditions extrêmes à prévoir, sauf parfois pluie ou neige. Le reflex plein format serait pour moi une option trop encombrante, mais cela reste un choix qui vous appartient. Si les hybrides au capteur plein format sont plus légers, leurs dimensions restent plus imposantes que celles des capteurs plus modestes. En revanche les hybrides APS-C et micro 4/3 ou compacts experts sont plus légitimes dans une démarche photographique incognito.

Mes suggestions

Vous recherchez un compact avec des possibilités étendues ?  Doté d’un objectif Zeiss 24-70 mm et d’un viseur électronique lumineux et défini, le compact expert Sony RX 100 V coche toutes les cases de vos intentions photographiques. Avec moins de 300 g et une longueur approximative de 10 cm, cet appareil photo est un condensé de technologie qui vous accompagnera sans attirer l’attention.

Compact expert Sony RX100 V
Compact expert Sony RX100 V

Véritable chouchou de ce début d’année 2019, l’hybride Sony A6400 rencontre déjà un franc succès. Vous cherchez à intégrer des instants fugaces dans vos photographie de street art ? L’autofocus de ce boîtier est redoutable pour ça. Et si la vidéo vous tente pour immortaliser les œuvres des artistes, alors ce boîtier finira de vous convaincre. 400 g de technologie que vous garderez de nombreuses années.

Compact hybride Alpha 6400
Compact hybride Alpha 6400

Vous recherchez un appareil  compact, à un prix raisonnable, mais pas au détriment des performances. Regardez du côté du Panasonic Lumix GX9. Ce boîtier au capteur micro 4/3  de 20 millions de pixels à la prise en main experte, vous accompagnera discrètement dans toutes vos sorties.  Vous photographiez à mains levée ? ce boitier est celui qu’il vous faut avec sa stabilisation 5 axes. À moins de 680€, pour le boîtier nu, et moins de 850€ en kit avec le 12-60 mm, il couvre tous les besoins de la street art photographie… et plus encore.

Panasonic compact hybride Lumix GX9
Panasonic compact hybride Lumix GX9

Si vous ne voulez pas vous tromper, optez pour le digne successeur du XT-20, le Fujifilm X-T30. Il possède une qualité d’image excellente et des possibilités techniques qui ne brideront pas votre créativité. Le boîtier nu est à moins de 1000€ et les optiques fixes Fujifilm sont fabuleuses. Bref, je recommande.

Fujifilm compact hybride X-T30
Fujifilm compact hybride X-T30

Élu meilleur rapport qualité/prix 2018 -2019 au Eisa Award, le Canon M50 offre une qualité d’image qui n’a pas beaucoup à envier aux plus grands. Ecran tactile et orientable, processeur performant, le M50 offre une mise au point rapide et précise. Doté du Wi-fi et du bluetooth intégrés, il s’inscrit dans une démarche de partage et vous coûtera moins de 600€.

Canon compact Hybride EOS M50
Canon compact Hybride EOS M50

Les objectifs

À moins de vouloir être créatif, exit le très grand-angle et autres objectifs fisheye qui arrondissent les lignes de fuite. Munissez-vous d’un objectif qui possède une faible distorsion. C’est toujours appréciable de ne pas passer trop de temps en post-production

Si vous optez pour des focales fixes, limitez-vous à 2 objectifs maximum. Ne vous encombrez pas, vous gagnerez en confort de mobilité. Au niveau du choix de la focale, il est bon de revenir à des standards. C’est-à-dire un 50 mm pour des plans serrés et un 35 mm pour laisser respirer votre sujet, tout en étant suffisamment immersif. Pas besoin d’une grande ouverture en street art photographie, on ne cherche pas réellement à jouer sur la profondeur de champ. Dans ces conditions, ces 2 focales ont le triple avantage d’avoir un encombrement restreint, un rapport poids/ performance excellent et un prix abordable.

Street art photographie de Iurii Melentsov
Street art photographie de Iurii Melentsov

En Synthèse

La beauté de votre photo est liée à votre regard et à la performance de votre optique. La technologie de votre appareil photo n’est pas le facteur déterminant d’une photo réussie. Je peux donc vous conseiller en premier lieu d’investir dans le temps. Multipliez les sorties pour aiguiser votre regard et découvrir de nouveaux lieux à haut potentiel photographique.

Dans un second temps, investissez votre argent dans une optique de qualité. Vous la garderez de nombreuses années ; ce qui n’est pas forcément le cas de votre boîtier.

Je me dois de rappeler ici quelques précautions à prendre en photographie de street art. Certaines œuvres sont réalisés dans des endroits “moins passants”. On comprend que les artistes choisissent prioritairement des lieux où ils pourront exprimer tranquillement leur créativité à l’abri des regard. La prudence est donc de mise quand vous photographiez dans certains endroits retirés.

Et pour conclure, intéressez-vous à tout ce qui compose l’art urbain. Œuvres bien sûr, mais également aux artistes. La photographie, c’est aussi l’ouverture culturelle.

Auteur

Photographe passionné spécialisé dans la macro et proxi photographie créative. Amoureux de la nature et aussi un peu geek sur le matériel photographique 🙂.

Écrire un commentaire

Retour en haut