Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Sony vient de publier la version 5.0 du firmware de son hybride plein format professionnel, le Sony Alpha 9. Les améliorations sont nombreuses dans tous les domaines, de l’autofocus à l’ergonomie en passant par la connectivité. Il se fait ainsi encore plus séduisant, quelle que soit votre spécialité.

Sony Alpha 9 et objectif FE 24-70 mm f/2,8G.
Le Sony α9 a été le premier hybride plein format attaquant directement les reflex professionnels.

Né il y a deux ans, le Sony α9 se donnait pour mission de concurrencer les références des reflex professionnels tels que le Nikon D5 et le Canon EOS-1D X Mk II. Son capteur CMOS empilé à mémoire intégrée lui permettait de saisir 20 photos de 24 Mp par seconde, avec la mise au point en continu, indispensable aux photographes de sport. Il misait également sur des possibilités inaccessibles aux reflex, comme le déclenchement entièrement silencieux grâce à son obturateur électronique.

Améliorations successives

Depuis son lancement, l’α9 a fait l’objet de mises à jour régulières pour corriger des bugs et ajouter de nouvelles fonctions. La version 2.0 avait amélioré la gestion des métadonnées et la protection des images ; la 3.0 avait peaufiné diverses fonctions, et la 4.0 étendait les options de réseau.

La version 5.0 de l’Alpha 9 s’impose d’emblée comme la modification la plus profonde depuis la naissance de l’appareil. Elle touche tous les domaines : mise au point, balance des blancs, enregistrement, ergonomie, réseau… Même l’application pour smartphone qui l’accompagne est nouvelle.

Autofocus

Pour bien des utilisateurs du Sony Alpha 9, c’est le nerf de la guerre. Comme ses concurrents, il propose donc des fonctions de mise au point extrêmement avancées, adaptables à tous les sujets. Le nouveau micrologiciel apporte son lot d’innovations, parfois très appréciables.

Le suivi de sujet est amélioré, traitant plus rapidement les couleurs, les motifs et la distance pour gagner encore en fiabilité. Il devrait ainsi mieux accrocher une personne parmi d’autres, même lorsqu’elles passent les unes derrière les autres. La sélection du sujet se simplifie avec la possibilité d’activer le suivi par une touche ou en pointant sur l’écran tactile.

Le suivi de sujet fait partie des améliorations du nouveau firmware.

La détection des yeux évolue elle aussi. Elle fonctionne désormais même lorsque le déclencheur est maintenu à mi-course en autofocus continu (AF-C). Il est également possible de sélectionner l’œil gauche ou l’œil droit, si la sélection automatique ne correspond pas à votre envie.

Autre amélioration notable, l’autofocus à corrélation de phase fonctionne désormais jusqu’à f/16 ! Il est aussi plus sensible en basse lumière, ce qui élargit le domaine d’utilisation de l’appareil (notamment avec les multiplicateurs de focale et en rafale).

Enfin, en mise au point manuelle, la fonction de « peaking » (accentuation des contours) est plus sensible. Outre les couleurs habituelles (blanc, rouge, jaune), elle peut s’afficher en bleu, pour une meilleure lisibilité sur les dominantes chaudes. Il est également possible de modifier le préréglage de la loupe en vidéo.

Simplifications bienvenues

Sur les appareils avancés, il peut arriver que le photographe se perde entre de multiples options. Le nouveau micrologiciel de l’α9 permet de masquer certains réglages rarement utilisés. Par exemple, si vous n’employez pas tous les modes de sélection des zones de mise au point, vous pouvez masquer ceux qui ne vous intéressent pas. De même, l’écran de réglage de la sensibilité peut n’afficher que les plages ISO qui vous sont utiles.

L’accès à la température de couleur a également été facilité, et il est possible de verrouiller la balance des blancs pour éviter les variations de teintes au sein d’une série de photos.

Dessus du Sony Alpha 9.Autre petite simplification : la personnalisation du menu Fonction permet de visualiser la configuration courante du menu. Le mode vidéo s’est lui aussi allégé, l’enregistrement MP4 et certaines options AVCHD étant supprimées au profit de réglages XAVC S HD plus intéressants.

Enregistrement revu

La gestion des cartes mémoire a évolué, avec un basculement automatiquement d’une carte à l’autre en cas de saturation. L’α9 version 5.0 permet aussi de choisir laquelle reçoit les JPEG et laquelle reçoit les RAW lors d’un enregistrement séparé. Enfin, la fonction de sauvegarde et de rappel des réglages de l’appareil permet de choisir la carte à utiliser.

Sony Alpha 9 et deux cartes SD.
Le Sony α9 dispose de deux ports SD UHS-II.

Plus anecdotique à première vue : l’α9 peut maintenant photographier directement au format carré. Si beaucoup d’utilisateurs apprécient le rapport 3:2 traditionnel, la photographie carrée est désormais très populaire. Elle simplifie notamment le partage « œcuménique », s’affichant à l’identique sur un écran d’ordinateur (horizontal) ou de smartphone (généralement vertical). Souvenez-vous que Ricoh avait également ajouté cette fonction à son Pentax K-1 lors d’une mise à jour…

Lecture et tri de fichiers

À la fin de la journée, il peut être difficile de s’y retrouver dans les centaines de photos capturées. Le nouveau firmware apporte plusieurs fonctions dédiées. La première est l’affichage groupé des rafales, afin de passer directement d’une série à l’autre sans devoir consulter les clichés individuellement. Le réglage du saut d’image permet également de naviguer dans les images protégées ou celle ayant reçu une note donnée.

Les rafales peuvent être réunies pour simplifier la navigation.

Car c’est l’autre grande nouveauté qui facilitera la vie des photographes sur le terrain : il est désormais possible de classer les images, de 1 à 5 étoiles. Une photo ressort particulièrement ? Notez-la et vous la retrouverez plus aisément, dans l’appareil comme sur votre tablette ou votre ordinateur. Vous pouvez attribuer une touche à la notation et à la protection des images, afin de trier rapidement les clichés entre deux déclenchements.

Personnalisations avancées

Comme tous les modèles experts et professionnels, le Sony Alpha 9 offrait dès sa naissance un large éventail de personnalisations. Le micrologiciel 5.0 apporte néanmoins des nouveautés dans ce domaine, comme la possibilité d’enregistrer des fonctions pour les trois molettes et de les rappeler à volonté.

La personnalisation des touches est toujours aussi pointue : actuellement, 112 fonctions sont affectables séparément en photo, en vidéo et en lecture. Pour s’y retrouver, Sony a (enfin !) ajouté une illustration montrant les différentes commandes personnalisables.

Affichage des touches en cours de personnalisation sur le Sony Alpha 9.
Affichage des touches en cours de personnalisation sur le Sony α9.

Enfin, le sens de rotation des molettes peut être modifié. Vous pouvez y voir un détail insignifiant, mais cela peut être important pour les professionnels qui utilisent également du matériel Nikon : ils pourront retrouver leurs habitudes en passant d’une marque à l’autre.

Toujours mieux connecté

Les fonctions réseau sont souvent essentielles pour les professionnels. Certains utilisent plusieurs boîtiers en les commandant à distance, d’autres envoient immédiatement leurs images sur le FTP de leur journal… C’est à eux que s’adressent les dernières nouveautés du firmware 5.0.

Il s’accompagne en effet d’un logiciel inédit, Remote Camera Tool. Celui-ci permet de piloter un ou plusieurs appareils depuis votre ordinateur, via un réseau Ethernet. Cette fonction n’empêche pas l’envoi direct vers un serveur FTP : celui-ci s’exécute en arrière-plan.

L’application pour smartphone change elle aussi : PlayMemories Mobile laisse la place à Imaging Edge Mobile. Elle peut contrôler à distance le boîtier et télécharger automatique les images capturées, et un mode de connexion permanente permet de ne plus avoir à réappairer smartphone et appareil photo pour chaque utilisation.

Un nouvel appareil ?

Selon Sony, la version 5.0 de l’Alpha 9 propose « presque un tout nouveau produit ». C’est un peu exagéré : l’appareil reste évidemment le même, avec ses immenses qualités et ses quelques faiblesses (notamment son autonomie limitée à 480 vues). Sony a d’ailleurs déjà des idées d’améliorations : une prochaine mise à jour ajoutera la mise au point sur l’œil pour les animaux et l’intervallomètre.

Mais contrairement aux précédentes, cette mise à jour touche à tous les domaines d’utilisation. Que vous photographiiez des sports collectifs ou des portraits, des animaux ou des paysages, que vous finissiez la journée avec 200 photos ou 20 000, que vous les envoyiez immédiatement en lots ou que vous les développiez individuellement, vous devriez y trouver des arguments pour rendre le Sony Alpha 9 encore plus tentant.

Auteur

Traducteur, journaliste, pilote privé. Passionné de photo et de cinéma, docteur en binge-watching, mais surtout fasciné par tout ce qui vole, du martinet au Boeing 747. Considère qu'un 200 mm, c'est un grand-angle.

Écrire un commentaire

Retour en haut