Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Un stabilisateur vidéo, ça stabilise. Que pourrait apporter aux vidéastes et filmmakers, un énième stabilisateur ?
C’est un exploit qu’a réalisé le fabricant DJI en faisant évoluer son stabilisateur haut de gamme RONIN S vers le Ronin S2. DJI a peut-être sorti le roi de sa catégorie, le killer des stabilisateurs. J’ai testé la bête pour voir s’il est à la hauteur de ses prétentions ! Action !

Nacelle en carbone du stabilisateur vidéo DJI Ronin S2

Nacelle en carbone et matériaux de qualité du stabilisateur vidéo DJI Ronin S2

Deux packs Ronin S2 ?

DJI propose deux packs pour son dernier stabilisateur : le Ronin S2 standard et le pack Pro Combo.

DJI Ronin S2 pack standard vs PRO COMBO

DJI Ronin S2 pack standard vs PRO COMBO

Les deux versions incluent sacoche, stabilisateur complet, poignée type briefcase, poignée trépied, plateaux rapides et câbles pour les principales caméras.

Le pack Pro Combo contient en plus :

  • le Focus Motor (pour contrôler zoom, mise au point, ou même diaphragme sur des objectifs manuels)
  • le DJI RavenEye, un module de retransmission wifi du signal vidéo
  • un support de smartphone à fixer sur l’un des côtés du Ronin S2

Unboxing !

Mallette de rangement DJI Ronin S2

Mallette de rangement DJI Ronin S2

Au déballage, je m’attendais à cette fâcheuse tendance qu’ont les fabricants d’aller à l’économie des matériaux… Vous savez ces fausses boîtes de rangement en polystyrène ? C’est terminé !

DJI livre son stabilisateur vidéo dans une belle sacoche, très compacte. Elle est légère et bien compartimentée. En matière synthétique, elle résiste à l’eau. Le stabilisateur y trouve un bel emplacement sécurisé.

Je n’ai jamais eu de stabilisateur de poing de ce niveau (charge max / payload) prenant aussi peu de place une fois rangé. Cela évite de devoir racheter une mallette ailleurs ou de trouver une sacoche plus ou moins adaptée !

Mallette de rangement compacte du DJI Ronin S2
La mallette de rangement compacte du DJI Ronin S2

La prise en main du stabilisateur vidéo DJI Ronin S2

DJI Ronin S2, une fabrication de qualité
DJI Ronin S2, une fabrication de qualité

Ce Ronin S2 dégage immédiatement une sensation de qualité. Il ne faut pas longtemps pour se rendre compte que DJI a opté pour des matériaux haut de gamme et a voulu placer la barre haut.

Du carbone pour tous les bras de la nacelle, il n’y a pas de grincement, aucun défaut d’ébavurage ni mauvais choix de matériaux. Tout est parfait jusqu’au toucher : métal et carbone sont les composants principaux jusque dans les moindres recoins. Je trouve la fabrication exemplaire, surtout comparée à la concurrence.

Un stabilisateur Ronin S2 plus compact et léger que le Ronin S

Comparaison DJI Ronin S vs Ronin S2
Comparaison des DJI Ronin S et Ronin S2 démontés

Au premier coup d’oeil, le stabilisateur DJI Ronin S2 a gagné en compacité : la poignée intégrant l’accu est plus courte, et le bloc sous la nacelle (unité centrale, écran, joystick…) s’est miniaturisé.

J’ai pu mettre les deux monstres sacrés de DJI sur la balance, à configuration identique (fonctionnalités) et le Ronin S2 monte sur le ring de boxe avec environ 600 grammes de moins que son vieux frère !

C’est un gain énorme et on sait que le poids est un argument important quand on doit porter le stabilisateur toute la journée en tournage.

Installation et réglages du stabilisateur Ronin S2 : vraiment facile et rapide

Le stabilisateur se présente en trois parties (comme le grand frère Ronin S). Il faudra assembler la nacelle, la poignée, et le trépied qui fait aussi office de poignée additionnelle en mode attaché-case. Tout s’emboîte et se bloque à la perfection, aucun jeu n’est perceptible.

La nacelle du Ronin S2

La nacelle dispose enfin comme quelques-uns des concurrents (Zhiyun, Moza) de loquets permettant de bloquer les trois axes.

Deux positions sont disponibles sur chaque axe. Ce n’est certes pas nouveau, mais pour DJI ça l’est, et je trouve cela bien pratique.

Loquet de la nacelle du stabilisateur vidéo DJI Ronin S2
Les loquets (lock motor) de la nacelle du stabilisateur vidéo DJI Ronin S2

On équilibre chaque axe avec aisance. Cela facilite énormément le rangement et le transport.

Installation de la caméra sur le DJI Ronin S2

Deux petits plateaux rapides de type Arca-Swiss accompagnent le stabilisateur vidéo DJI Ronin S2. Ils se fixent sous la caméra. Ces derniers viennent se glisser sur un plateau « de type Manfrotto ».

J’ai un regret inhérent à DJI, car tout comme le précédent Ronin S, le plateau rapide reste de type Manfrotto mais n’est pas du tout 100% compatible Manfrotto. Vous ne pourrez pas utiliser vos plaques habituelles.

DJI a opté pour un réglage de l’équilibre très pratique et très fin sur la platine reliée au bras de TILT. Un rail cranté et une molette assurent un réglage très pratique.

Auparavant lors des réglages, le plateau pouvait glisser rapidement d’un côté ou de l’autre et ruiner toute tentative d’équilibrage.

Le plateau rapide du stabilisateur vidéo DJI Ronin S2
Le support de plateau du stabilisateur vidéo DJI Ronin S2
Le plateau rapide pour stabilisateur DJI Ronin S2
Le plateau rapide pour stabilisateur DJI Ronin S2

Le système est ingénieux. Mais il impose de fixer un petit plateau Arca-Swiss sous la caméra, ce qui ne plaira pas à tout le monde et ne sera adapté aux très grosses caméras.

Ce choix a pour autre conséquence d’avoir une distance non modifiable entre le moteur de TILT et le plateau de la caméra. J’utilise justement une cage pour ma caméra, et cela m’apporte d’autres points de fixation.

L’accès aux paramètres du stabilisateur

Ecran de contrôle des modes DJI Ronin S2
L’écran de contrôle : les modes de suivi DJI Ronin S2

Le DJI Ronin S2 arbore un bel écran confortable et en couleur de 3,5 cm en façade du stabilisateur. Il n’est plus obligatoire de se connecter via l’app, ou d’avoir le DJI Monitor Control comme sur le précédent Ronin S.

Tous les paramètres sont désormais accessibles via cet écran et de manière très explicite. Cet écran est tactile et bien lisible.

Les 3 modes par défaut du stabilisateur se paramètrent très facilement (M1, M2, M3). L’action est intuitive et moins complexe que sur le Ronin S. Chaque changement de paramètre est automatiquement affecté au mode M en cours. On ne pouvait pas faire plus simple.

L’écran de contrôle du Ronin S2 donne en temps réel l’indication bien pratique de l’effort excessif sur un moteur.

Ecrans de contrôle des moteur DJI Ronin S2
Ecrans de contrôle des moteur DJI Ronin S2 : un effort trop important sur un des axes est représenté par une icône jaune (acceptable momentanément) ou rouge (trop de contrainte sur un axe).

Si vous utilisez un transstandard (24-105mm par exemple) et que vous faites l’équilibrage à 24mm, la caméra ne sera plus du tout équilibrée lorsque vous passerez à 70 ou 105mm .

Mais pour un plan vous n’allez pas tout refaire, et une icône à l’écran vous préviendra que cela force trop sur les moteurs et peut occasionner en plus des mouvements parasites.

Ecran de contrôle des moteur DJI Ronin S2
Ecran de contrôle des moteurs DJI Ronin S2

Sur l’équilibrage, je vous conseille de lire mon article sur les secrets des réglages des stabilisateurs vidéo.

Les modes du Ronin S2 : filmer à la verticale et Supersmooth font leur apparition

Le stabilisateur intègre des fonctions de mouvements dorénavant courantes telles que le fameux « roll 360 », les modes vidéo hyperlapse, timelapse, panorama…

La nouveauté est liée à une tendance, celle d’avoir un mode pour filmer à la verticale… Je sais, ce n’est pas bien ! Il n’empêche que ce mode est très pratique pour faire des plans destinés à des écrans verticaux (magasins, affichages publics…)

Côté paramètres personnalisés, tout est accessible sur l’écran intégré ou au choix sur l’app Ronin.

Un paramètre fait son apparition : le Supersmooth. Cette fonction est prévue pour pouvoir utiliser et stabiliser un setup avec des objectifs lourds ou focales importantes à partir de 100mm.

Une fois activés (et DJI conseille d’utiliser le support supplémentaire d’objectif fourni, avec la sangle) les moteurs délivrent bien plus de couple qu’en standard et sont « sous stress » (d’où la directive de bien fixer et sangler l’objectif pour éviter des mouvements incongrus de l’ensemble).

Le paramètre Supersmooth ouvre donc la porte à des focales plus longues et ne doit être utilisé que dans ce cas là, car cela tire davantage sur les moteurs.

Contrôle de la caméra depuis le stabilisateur vidéo Ronin S2

La plupart des caméras phares du marché sont prises en charge par le firmware actuel du DJI Ronin S2, et le fabricant n’a pas été avare en câbles de tous types (usb variés vers usb-c, tous les formats de câbles HDMI).

Directement au pouce, vous pourrez lancer l’enregistrement puis appuyer à mi-course et faire la mise au point (selon la compatibilité), changer les ISO etc…
Je vous invite à consulter la liste des compatibilités directement sur le site de DJI, celle-ci pouvant évoluer au fil de nouveaux firmwares et sorties de caméras.

Mais il faut souligner des restrictions qui sont dues à certains fabricants de caméras. En choisissant de contrôler votre caméra via le câble USB-C fourni, l’écran de contrôle de la caméra se désactive si vous utilisez la sortie HDMI de la caméra. Et vous ne pourrez plus contrôler l’exposition (histogramme ou valeur d’expo).

C’est le cas de beaucoup de boîtiers Panasonic, Canon, et Nikon. Consultez la liste des compatibilités, qui sont aussi les mêmes pour le module RavenEye.

Contrôle du zoom ou focus : une molette au bout du doigt, un point fort du Ronin S2

Si votre caméra avec objectif motorisé est compatible, connectez là au port USB-C du stabilisateur Ronin S2, paramétrez la fonction de la molette, et gérez le focus ou le zoom avec l’index.

Avec le pack Combo Pro, c’est le Focus Motor que vous pourrez contrôler avec cette molette.

Molette de focus ou zoom du stabilisateur vidéo DJI Ronin S2
La molette de focus ou zoom du Ronin S2 est juste exceptionnelle !

Cette molette est non seulement très utile, mais elle est bien placée et très agréable à manipuler.

Focus Motor pour DJI Ronin S2
Le Focus Motor pour stabilisateur DJI Ronin S2

Notez que vous pourrez rajouter la DJI Focus Wheel (pour Ronin S) qui est compatible avec le RS2. Les ports RSA sont compatibles, et vous pouvez contrôler deux moteurs (focus, zoom, ou diaph par exemple).

Allez plus loin avec le RavenEye : fonctions Active Track 3.0 et Force Mobile (pack Combo Pro)

Si vous avez la chance d’avoir choisi le pack Pro Combo, c’est un autre monde qui s’ouvre à vous.

Comme je l’ai indiqué précédemment, certains boîtiers de caméras désactivent leur écran principal (avec touts les bonnes informations…) si vous les connectez au Ronin S2 à l’aide du câble USB-C (mode Tether) et que vous utilisez la sortie HDMI de la caméra.

Si vous êtes concernés, il faudra alors faire un choix entre le monitoring et le contrôle (REC et autres paramètres). La perte d’informations à l’écran de la caméra peut être un gros souci.

La retransmission par le module RavenEye

Le module RavenEye est un transmetteur de signal vidéo (1080) de la caméra vers l’app Ronin sur smartphone (Wifi). Vous pouvez donc utiliser votre smartphone comme moniteur de contrôle évolué, car il dispose de fonctionnalités pratiques : focus peaking, false color, zebra, Luts.

RavenEye pour Stabilisateur video gimbal ronin s2
RavenEye et app pour Stabilisateur video gimbal ronin s2

C’est avec le RavenEye que vous pourrez utiliser aussi la fonction de suivi de sujet automatique Active Track 3. La fonction est décuplée et plus efficace qu’auparavant. Tout se fait depuis l’image capturée de la caméra et non du smartphone comme auparavant.

RavenEye pour Stabilisateur video gimbal ronin s2
Gros plan sur l’app en liaison avec le RavenEye

Suivi de sujet avec ActiveTrack 3.0

L’Active Track peut a été utilisé soit en contrôlant le sujet (que l’on trace à l’écran du smartphone), soit sans aucun smartphone ni app, avec l’écran intégré du Ronin S2.

Intéressant en mode « léger » sans smartphone, mais moins précis vu la taille de l’écran intégré du stabilisateur. D’autant qu’on ne peut que cibler et pas dessiner de rectangle autour du sujet à suivre.

Faites aussi attention à bien paramétrer la vitesse de suivi, la moins élevée possible selon le mouvement du sujet.

ActiveTrack 3 pour DJI Ronin S2
Le suivi Active Track 3 pour DJI Ronin S2 depuis l’écran intégré et sans smartphone (Module RavenEye nécessaire)

Pilotez la nacelle du Ronin S2 à distance avec Force Mobile

La fonction Force Mobile sur le Ronin S2 (avec l’app Ronin connectée) apporte la gestion des mouvements de la caméra à distance, avec une excellente fluidité, rapidité. C’est le gyroscope du smartphone qui retransmet tous les mouvements au Ronin S2. C’est pratique si la caméra est sur une grue par exemple.

Le module RavenEye peut s’utiliser sur le DJI Ronin S2, grâce à un logement qui est prévu sous le bras de TILT qui maintient la caméra.

Transmetteur DJI Raveneye pour DJI Ronin S2
Transmetteur DJI Raveneye pour DJI Ronin S2

Il peut aussi être utilisé sans le stabilisateur Ronin S2, directement sur la caméra pour faire du monitoring sans fil.

Une poignée « attaché-case » DJI pour le low angle

Mode Briefcase sur le stabilisateur DJI Ronin S2
Mode Briefcase sur le stabilisateur DJI Ronin S2

Livrée en standard avec le stabilisateur Ronin S2, la poignée « Briefcase holder » facilite les efforts pour les prises de vues proches du sol et contre-plongée. Par contre, DJI n’a fourni que le bras de fixation et vous oblige à utiliser la poignée-trépied.

C’est à mon goût un petit bémol car vous ne pourrez plus poser le stabilisateur… Je vous conseille de trouver une seconde poignée (avec vis 1/4 de pouce) qui sera dédiée à cet usage.

Le bras s’installe très rapidement avec les supports de type NATO qui sont sur les deux flancs du stabilisateur.

Ports RSA et rails NATO (et NATO c’est la vie !)

Le choix des rails NATO est une belle avancée. NATO c’est la rapidité et rigidité des fixations. Beaucoup de fabricants proposent des accessoires pour rails NATO.

C’est l’assurance de pouvoir trouver tout un tas de poignées, rosette mounts, bras, bien placés proche du centre de gravité du stabilisateur Ronin S2.

Poignées support NATO pour DJI Ronin S2
Poignées sur support NATO pour DJI Ronin S2
Accessoirisation poignées NATO du DJI Ronin S2
Accessoirisation : poignées ergonomiques Tilta et support NATO/rosette de chez SmallRig, adaptables sur DJI Ronin S2

Du jus à gogo pour soulever un max !

L’autonomie grimpe à 12 heures d’utilisation, ce qui est largement suffisant pour attraper une tendinite avec les 4,54 kg de charge maximale validée par le fabricant.

DJI a aussi apporté le plus grand soin à la batterie. On peut la charger directement sans rien monter, en la branchant sur l’un de vos adaptateurs (USB-C, adaptateur non fourni). Sur l’ancien modèle Ronin S il fallait assembler le stabilisateur complètement.

Mais il y a d’autres caractéristiques fabuleuses :

  • la charge complète s’effectue en 1h30, soit 45 minutes de moins que son prédécesseur
  • 15 petites minutes de charge permettent d’obtenir 2 heures d’utilisation

DJI a tapé fort également sur ces aspects, quand on sait à quel point les recharges de matériel sont fastidieuses en fin de tournage.

À l’usage… Points forts, points faibles du DJI Ronin S2

Ce stabilisateur vidéo a relevé un sacré défi, en terme d’améliorations. Ce Ronin S2 est une merveille de fabrication, et son algorithme de stabilisation est juste fabuleux. En plus de l’absence de bruits, une « douceur » se dégage des mouvements de la nacelle. C’est vraiment smooth et enfin on peut sortir autre chose que des focales courtes. La molette de focus est fantastique, bien située et agréable.

Le reste des améliorations apporte évidemment beaucoup de confort par rapport à l’ancienne version. Le Ronin S2 en pack Pro Combo est on ne peut plus complet.

Nul n’est parfait, mais les atouts feront probablement oublier le moins bon. Je vous laisse juges !

Points fortsPoints faibles
Niveau de stabilisation (TITAN) largement amélioré : excellent !Écartement non réglable entre le moteur et le plateau rapide
Environ 600g de moins que son prédécesseur (équipé à l’identique, sans caméra ni focus motor)Poignée-trépied à démonter du gimbal pour le mode briefcase
Autonomie 12hJe parie que beaucoup vont perdre le petit cache-ports USB-C du stabilisateur
Charge complète très rapide 1h30Un smartphone de 5.5 pouces sur le support DJI fourni empêche le bras de PANO de tourner complètement
Charge utile max / Payload 4.54kgAdaptateur USB-C secteur non fourni
Recharge de la batterie (poignée) seule sans nacelle, en USB-C 
Molette de focus au doigt géniale ! 
RavenEye performant (PRO COMBO) 
Focus Motor miniaturisé (PRO COMBO) 
Moteurs ultra silencieux 
Mode Supersmooth (longues focales lourdes) 
Tous paramètres à l’écran tactile couleur (pas besoin d’app) 
Supports NATO : pratique ! 
Qualité, matériaux, et finition exceptionnels 
Bien compact démonté et mallette de transport bien finie 

Un état des lieux putôt positif, non ?

Alors ? le meilleur stabilisateur vidéo ou pas ?

Hahahaha ! Je pense que c’est le meilleur dans sa catégorie et que DJI a relevé le niveau. Mais il y aura encore évidemment d’autres successeurs améliorés, et exempts des quelques petits défauts listés ci-dessus.

En terme de stabilisation, DJI est au plus haut de sa forme. C’est un régal de travailler avec ce stabilisateur Ronin S2. Vif, doux, silencieux, il est construit de manière exemplaire et sent la robustesse comparé aux autres fabricants.

La molette est une réussite. Le module RavenEye est vraiment excellent lorsqu’il est couplé à l’app Ronin. Et le Focus Motor est tellement petit qu’on redevient un enfant ahuri devant ses jouets !

Moins lourd qu’avant ne veut pas dire poids plume non plus. Mais finalement c’est le destin de ces stabilisateurs que de vouloir fixer tout son studio dessus… Si vous ne prévoyez pas de gros objectifs, ou caméras lourdes, pensez au Ronin SC2 pour un setup plus léger ! En tout cas j’ai adopté ce Ronin S2 !

Avatar de Fabrice Charleux
Auteur

Filmmaker indépendant, réalisateur et chef opérateur, je travaille sur des réalisations très variées : spots publicitaires, fictions, plateaux TV, films institutionnels... J'égraine les salons, toujours au fait des nouveaux outils et tendances, et j'aime partager mes connaissances sur les réseaux sociaux, dont Le Repaire des Filmmakers.

2 Commentaires

  1. Avatar de Fabrice Charleux
    GUILLEMOIS YANN Répondre

    Merci pour ce travail.

    Pour ma part je possède une video-camera ou camescope CANON XF400. Je voudrai savoir sir ce stabilisateur est compatible, pas du point de vue commande mais purement physique, c’est à dire au niveau de la mise en place.
    Je constate que sur les docs on ne parle que des « Caméras » en boitier Reflex ou Hybrides.

    Merci de votre réponse

    GyS

    • Avatar de Fabrice Charleux
      Miss Numerique Répondre

      Bonjour, effectivement votre caméra ne fait pas partie des différents produits compatibles annoncés par DJI. Cela ne veut pas dire que ce n’est pas possible pour autant, mais nous n’avons malheureusement pas la possibilité de le vérifier. Nous ne pouvons donc pas vous confirmer que ce sera physiquement « équilibrable » sur la nacelle et donc utilisable. Nous en sommes navrés !

Écrire un commentaire

Retour en haut